Sénégal: VITE DIT Doses multiples

20 Avril 2021

Ce n'est pas vraiment la nouvelle qui était attendue. Pour faire face aux incertitudes liées aux mutations du coronavirus, les personnes qui ont reçu le vaccin Pfizer-BioNTech auront «probablement» besoin d'une troisième dose d'ici six mois à un an. Puis, sans doute, d'une piqûre de rappel pour être correctement protégées chaque année. Alors que le vaccin AstraZeneca suscite méfiance et interrogations et que celui de Johnson & Johnson a été suspendu aux États-Unis pour les mêmes raisons, on ne sait plus vraiment à quelle solution se fier.

Satané virus qui se joue des certitudes scientifiques avec ses multiples mutations. Il change de couronne et de nationalité à sa guise et remet en cause les vérités d'hier. L'Amazonien s'attaque aux plus jeunes. Le Breton est indétectable par les tests disponibles. Le Sud-africain s'amuse avec les laboratoires. Le Britannique se dissémine comme un gaz toxique. Et l'industrie pharmaceutique gonfle ses comptes bancaires. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.