Congo-Brazzaville: Téléphonie mobile - Un nouveau rapport épingle la qualité de service des deux opérateurs privés

Aucune amélioration de la qualité de réseaux n'a été observée sur les deux routes nationales (RN1 et RN2), ainsi que dans l'arrière-pays, a décrié l'Agence de régulation des postes et communications électroniques (Arpce).

Le rapport d'évaluation des réseaux des enquêteurs de l'Arpce, dévoilé le 20 avril, s'est focalisé sur la qualité des services voix et data offerts en 2G et 3G par les opérateurs MTN Congo et Airtel Congo. Cette enquête a été menée dans les deux principales villes Brazzaville et Pointe-Noire, y compris dans les localités de l'hinterland.

Concernant la couverture en réseau, la qualité de signal, les services voix et data, il n'y a pas eu énormément d'amélioration en 2G, tandis que des progrès sont observés sur le réseau 3G. L'Arpce n'envisage aucune sanction à l'endroit des opérateurs. Le directeur général de l'agence, Louis Marc Sakala, a estimé que dans le contexte actuel les opérateurs de téléphonie mobile ont besoin d'être accompagnés afin d'améliorer la qualité des réseaux et les investissements dans le secteur.

« Nos enquêtes de terrain ne se limitent pas uniquement dans les grandes villes. Elles s'étendent aussi sur les routes nationales, qui sont considérées comme des zones critiques. Depuis l'an dernier, l'Arpce met l'accent sur ces axes routiers (... ) Nous avons demandé aux opérateurs d'améliorer la qualité des services, mais nous devons être indulgents compte tenu du contexte de la pandémie qui freine l'acheminement de la logistique et la réalisation de certains projets », a déclaré Louis Marc Sakala.

De leur côté, les deux opérateurs MTN et Airtel ont promis de renforcer la couverture, la qualité de signal et des services voix. Selon eux, la crise sanitaire a freiné le déploiement de la logistique sur le terrain. Cet argument a peu de chance de convaincre leurs clients qui ont pendant longtemps critiqué les services fournis par ces sociétés de téléphonie mobile.

Il faut noter qu'en perspective l'Arpce envisage d'accroître la participation des consommateurs et d'intégrer de nouveaux aspects liés aux tests de transfert mobile money à la qualité du service-client et à la gestion des litiges, à la qualité de la voix et l'accès à l'internet.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.