Afrique: COP26 - Le Congo multiplie les partenaires pour faire entendre la voix de l'Afrique à Glasgow

La vingt-sixième Conférence des parties (COP26) aura lieu à Glasgow, en Ecosse. En prélude à ces assises dont la République du Congo porte la voix de l'Afrique en matière de changement climatique, la ministre du Tourisme et de l'Environnement, Arlette Soudan-Nonault, a échangé avec la chargée aux Affaires de l'ambassade des Etats-Unis au Congo, Ellen B. Thotbun.

L'échange entre les deux personnalités a porté plus sur les préparatifs du sommet sur le climat qu'organise le président américain Joe Biden et la série de consultations initiées par son envoyé spécial en matière de climat, John Kerry. En effet, le président Joe Biden a souligné l'engagement des États-Unis à faire face à la crise climatique. Les États-Unis veulent travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de la République du Congo dans les mois à venir pour assurer la réussite de la prochaine conférence des Nations unies sur le changement climatique à Glasgow. C'est à cette fin que l'envoyé spécial du président américain aux questions de climat, John F. Kerry, a invité la ministre du Tourisme et de l'Environnement à apporter une contribution au prochain sommet des dirigeants sur le climat qu'organise le président Joe Biden.

Au cours de l'échange entre Arlette Soudan-Nonault et Ellen B. Thotbun, tenu quelques jours seulement après l'investiture du président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso, la ministre du Tourisme et de l'Environnement a saisi cette opportunité pour présenter les avancées significatives ainsi que les perspectives de la République du Congo dans le domaine de l'environnement et des changements climatiques. Pour rappel, au cours de son investiture, le président Denis Sassou N'Guesso avait annoncé sa vision en matière d'environnement et de changement climatique.

Outre cela, l'évolution de l'opérationnalisation de la Commission Climat du bassin du Congo (CCBC) et du Fonds bleu pour le bassin du Congo, le plan d'investissement de la CCBC et les différents projets de l'étude de préfiguration, ont fait également l'objet de cet entretien. « L'objectif du sommet et de nos efforts plus larges tout au long de cette année est de faire en sorte que les principales économies arrivent à Glasgow engagées à un niveau d'ambition suffisant pour maintenir l'objectif de limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius à portée de main. Outre les principales économies, le président Biden a invité quelques pays parties prenantes à faire entendre d'autres voix à la conversation, y compris des pays particulièrement vulnérables aux impacts climatiques », a écrit John Kerry.

Les thèmes clés qui vont être débattus comprendront la mobilisation de financements publics et privés plus solides, l'aide aux pays vulnérables pour s'adapter aux impacts climatiques, le rôle vital de l'innovation et de l'action climatique à tous les niveaux, les défis sécuritaires posés par le changement climatique et les avantages économiques et de création d'emplois de l'action climatique. « Certainement, le sommet des dirigeants n'est que l'un des nombreux événements de haut niveau de cette année qui contribueront à attirer l'attention sur le défi urgent auquel nous sommes confrontés. Le président Joe Biden et moi sommes pleinement déterminés à faire de notre mieux dans l'avenir et à travailler en étroite collaboration avec votre gouvernement pour maintenir l'objectif de 1,5 degré Celsius à portée de main », a-t-il ajouté.

Notons que l'un des premiers actes du président américain lors de sa prise de fonction a été le retour à l'Accord de Paris. La COP26 réunira les dirigeants des principales économies du monde et d'autres partenaires pour un dialogue urgent et ouvert sur les moyens de renforcer les efforts collectifs pour faire face à la crise climatique.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.