Sénégal: Port vestimentaire - Les Sénégalais changent de style

Depuis le début du Ramadan, la remarque est unanime. La plupart des Sénégalais notamment les femmes ont complètement changé de style vestimentaire.

Le mois de Ramadan est l'un des cinq piliers de l'islam. Il s'agit d'une période de recueillement au cours de laquelle les musulmans n'ont pas le droit de manger, de boire, de fumer. Cet acte d'abstinence pousse certains à changer de comportements en commençant par le style vestimentaire. Cela pour se purifier, et bénéficier de la miséricorde d'Allah. En cette période, on voit un changement de style vestimentaire chez les femmes. Sur le plan vestimentaire, qu'est-ce qui pousse les femmes à changer de comportement durant ce mois ?

À Golf, quartier situé dans la banlieue dakaroise, le constat est unanime. Depuis quelques jours, on voit plus les tenues traditionnelles que les habits sexy en cette période de Ramadan. La plupart des gens portent des habits amples. Ce qui est assez remarquable au niveau des femmes, c'est qu'elles ne portaient d'habitude ces tenues que les vendredis. «Je ne peux pas jeûner tout en portant des vêtements serrés ou vêtement trop sexy », a déclaré Awa Fall, une habitante du quartier. Pour elle, c'est un mois de promotion. "Le ramadan est un mois de pureté et de forte dévotion". «On prétend être plus intelligent que Dieu ! Or on se ment à nous-même », affirme Oustaz kâ. Pour lui, ce changement de comportement n'est que de l'hypocrisie.

A l'en croire, c'est de la tricherie. Pis, durant le mois de Ramadan, beaucoup de gens changent de comportement et commencent à fréquenter les mosquées. Et après le Ramadan, ils reprennent leurs habitudes. Vers 13h, on voit les bus tatas aux alentours de la pharmacie de Golf et la circulation est un peu fluide. Des gens marchent tranquillement avec leur visage parfois pâle qui vaquent à leurs occupations. «Je préfère porter des grands boubous corrects pour me conformer aux exigences de la religion. Nous sommes des musulmans», explique une dame de la trentaine qui faisait ses courses à SUPECO, pour justifier son style vestimentaire.

Pour Moulay Ndiaye étudiant en communication et journalisme, c'est le contexte qui le demande. Les filles sont obligées de s'habiller décemment parce que nous sommes en période de Ramadan. «Les garçons qui s'habillent en mode «djellaba», c'est pour le fun. Il ne faut pas attendre le mois de ramadan pour changer de comportement», ajoute- t-il. Rama Sarr, vendeuse de «Nana», vêtue d'un wax noir blanc, un voile rouge sur la tête, un cure-dent dans la bouche explique les raisons de son port vestimentaire. «Je ne m'habillais pas comme ça mais puisque c'est le Ramadan on doit porter des habits décents».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.