Sénégal: Commission de dialyse de la societe internationale de néphrologie - Pr Abdou Niang prend les commandes

Titulaire des universités, le Professeur Abdou Niang a été élu hier, lundi 19 avril, à la présidence de la Commission dialyse de la Société Internationale de Néphrologie (ISN en anglais) lors de l'Assemblée générale pour un mandat de deux ans. Dans un communiqué qui nous est parvenu, on note qu'avec cette élection, le Professeur Niang, Chef du service de Néphrologie du centre hospitalier national universitaire Dalal Jamm de Guédiawaye et responsable de la chaire de Néphrologie de la faculté de Médecine de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, devient ainsi le premier ressortissant d'un pays à revenu faible et intermédiaire à occuper cette fonction.

Commentant son élection, le Professeur Niang a déclaré que l'école de la néphrologie sénégalaise, pilier de formation en Afrique, a également été honorée. « Malgré sa présence dans l'ensemble des continents du monde, le leadership de la Société Internationale de Néphrologie souffre d'un déficit de diversité dans la mesure où, depuis sa création, elle n'a jamais été présidée par une personne originaire des pays à revenu faible et intermédiaire », a ajouté le Professeur Niang.

Et de poursuivre : « ce choix porté sur un néphrologue africain, assurant la présidence de la société africaine de néphrologie, nous permettra de nous efforcer de mettre en œuvre les projets de la Société et d'en faire des leviers de développement ». Au titre de ces engagements, la source a avancé qu'il y a l'initiative visant à prévenir tous les décès évitables des lésions rénales aiguës dans le monde d'ici 2025. Dans ce sens, les populations des pays à revenu faible et intermédiaire pourront avoir un accès élargi à une dialyse de qualité et à un coût supportable.

A cet effet, le professeur Niang, Médecin-Colonel, Chevalier de l'Ordre national du Lion, s'inscrit dans la logique de l'accès aux soins à toutes les couches de la société. « Il s'agit de mener des activités de prévention de la maladie rénale pour les populations des pays à revenu faible et intermédiaire, d'organiser un forum mondial sur l'accès à la dialyse, et lancer une alliance mondiale pour la production des équipements à coût réduit pour l'accès à la dialyse », a expliqué le Professeur Abdou Niang.

Son élection est aussi considéré par ses pairs comme une récompense des importants efforts du gouvernement sénégalais qui offre la gratuité de la dialyse péritonéale et de l'- hémodialyse dans le secteur public et subventionne le secteur privé par une convention de partenariat permettant de faire passer le nombre de malades dialysés de 50 à 1.000 et le nombre de centres de dialyse de 2 à 23 en une décennie.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.