Ile Maurice: Work Access Permit - Après Richard Duval, tous les députés ont leur WAP

Les députés présents à la séance parlementaire de ce mardi 20 avril ont eu leur «Work Access Permit» (WAP). C'est suite à une action de Richard Duval en Cour suprême que le commissaire de police a décidé d'octroyer le WAP aux 25 autres députés de l'opposition et aux backbenchers du gouvernement. Pour rappel, à part les ministres, les secrétaires parlementaires privés et le leader de l'opposition, aucun autre élu n'avait le droit de circuler

Après l'obtention de son WAP hier matin, Richard Duval, député de Mahébourg-Plaine Magnien, a déclaré que le commissaire de police a corrigé une grande injustice envers les parlementaires de l'opposition. «Il est clair que c'était une grave atteinte à la démocratie, pour empêcher des membres de l'opposition de bien faire leur travail, d'où mon initiative de contester cette décision au niveau judiciaire.»

Il rappelle comment il n'a pas été en mesure de se déplacer dans sa circonscription pour visiter ses mandants, victimes des inondations de vendredi 16 avril.

De son côté, Arvin Boolell a indiqué que le député de l'opposition a finalement eu raison de contester cette décision qu'il a qualifiée d'atteinte à leur liberté de mouvement. Il a rappelé que, face au refus du Premier ministre d'accorder le WAP à l'opposition, une décision collective avait été prise de déposer une motion contre le commissaire de police. «Il y a eu le test case de Richard Duval et maintenant nous pourrons tous circuler.»

Retrait de la motion

C'est une brillante victoire pour la démocratie, a soutenu Me Jacques Panglose, avocat de Richard Duval. La motion du député de Mahébourg-Plaine Magnien de contester le refus du Premier ministre et du commissaire de police de lui octroyer un WAP a été appelée hier devant le chef juge Asraf Caunhye. Mais entretemps, il a obtenu le sésame.

Richard Duval est dorénavant autorisé à circuler de sa résidence à Baie-du-Tombeau jusqu'à sa circonscription dans le Sud. Le but de cette autorisation, a indiqué le commissaire de police, est de permettre au député d'accomplir ses devoirs envers ses mandants. Ce permis est valide tous les jours, sauf le dimanche. À l'annonce de cette décision, Me Jacques Panglose, GOSK, assisté de Mes Adrien Duval, Henry Leblanc, avocats, et de Me Pahzany Rangasamy, avoué, a donc retiré la motion du député.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.