Algérie: Poursuite du recensement des zones d'ombre à l'échelle nationale

Blida — Le Chargé de mission à la présidence de la République, Brahim Merad, a indiqué lundi à Blida que l'opération de recensement des zones d'ombre, à travers différentes wilayas, se poursuivait, en application des instructions du président de la République.

"A ce jour, nous avons recensé 15.044 zones d'ombre abritant huit millions d'âmes, et les opérations de recensement de ces zones d'ombre à travers la totalité des wilayas, se poursuit toujours", a déclaré Brahim Merad, en marge de l'inspection de projets de développement en cours de réalisation, au niveau d'un nombre de zones reculées de Blida.

Il a signalé la tenue, après le parachèvement de cette opération de recensement, d'une "rencontre avec les représentants de la presse nationale pour les informer de toutes les nouveautés concernant ce dossier, dont le suivi est assuré par le président de la République en personne", a-t-il affirmé.

Le Chargé de mission à la présidence de la République a, par ailleurs, souligné l'inscription de sa visite à Blida au titre de la série de visites effectuées, par lui, dans différentes wilayas, en vue de "prendre contact avec les populations de ces régions, écouter leurs doléances et les rassurer quant à la détermination de l'Etat à changer, au mieux, leurs conditions de vie", a-t-il indiqué.

A l'entame de sa visite, M. Merad a suivi un exposé sur le premier bilan de la wilaya concernant la prise en charge des zones d'ombre à son niveau au nombre de 383, outre un exposé des projets programmés pour l'amélioration des conditions de vie des populations de ces zones.

Il s'est, par la suite, rendu au niveau d'un nombre de ces zones, dans les communes de Blida, Ben Khelil et Boufarik.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.