Mauritanie: Présentation de la politique nationale pharmaceutique

Nouakchott — Le ministère de la Santé a organisé, mardi, à Nouakchott, un atelier consacré à la présentation de la politique pharmaceutique nationale.

Cet atelier est organisé en collaboration avec l'Agence belge de développement (Enabel), l'Union européenne(UE), le PNUD, l'OMS et le Partenariat Union européenne-Mauritanie.

Ouvrant les travaux de cet atelier, le ministre de la Santé M. Mohamed Nedhirou Ould Hamed a rappelé que le ministère a entamé, depuis 2019, un vaste programme de réforme touchant l'ensemble des composantes de la chaîne de Santé dans le pays.

Ce programme, qui concerne les infrastructures, les ressources humaines, les médicaments et les prestations entre dans le cadre de l'exécution du programme « Taahoudati » du président de la République, a souligné le ministre.

Le secteur de la pharmacie, qui a souffert ces dernières décennies de l'absence de suivi et d'organisation, constitue une des principales composantes de ce programme de réforme, a-t-il ajouté.

Le ministre a passé en revue un ensemble d'études réalisées par le ministère de la santé, notamment l'examen du Programme national de développement de la santé, l'analyse du secteur pharmaceutique et de la situation du stock de la CAMEC, en plus de l'audit technique et financier du système d'approvisionnement en médicaments et équipements médicaux.

Ces études ont permis, selon le ministre, de relever un ensemble d'insuffisances au niveau du secteur pharmaceutique, dont le manque de coordination de l'ensemble des fonctions d'organisation selon les orientations régionales, la faiblesse du système d'importation des médicaments et la non-garantie de la qualité, en plus du déficit en ressources humaines.

Pour résoudre ces problèmes de façon graduelle, il convient de développer un cadre de référence qui permet au gouvernement et à l'ensemble des acteurs et partenaires d'assurer la complémentarité et de coordonner leurs interventions dans le cadre de la politique pharmaceutique nationale, a souligné le ministre de la santé.

Le ministre a, enfin, exprimé ses remerciements à l'ensemble des partenaires techniques et financiers pour l'appui constant apporté au réformes du secteur de la santé.

La première proposition de politique pharmaceutique nationale définit les objectifs et les stratégies indispensables pour l'atteinte des objectifs assignés en vue de l'amélioration de la situation du secteur pharmaceutique.

Pour sa part l'ambassadeur, chef de délégation de l'Union Européenne en Mauritanie, SEM. Giacomo Durazzo a indiqué qu'un approvisionnement régulier en médicaments et une accessibilité à moindre coût constitue un défi importants pour de nombreux pays africains et pour la Mauritanie en particulier.

L'ambassadeur européen a rappelé l'engagement de l'UE à accompagner la réforme du secteur pharmaceutique qui constitue un enjeu de taille pour le peuple mauritanien.

De son côté Dr. Kaboré Patrick, Représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Mauritanie, a exprimé sa reconnaissance pour la volonté politique des autorités mauritaniennes visant à rendre opérationnel et performant le sous-secteur pharmaceutique à travers l'élaboration de cette politique nationale.

Dr. Kaboré a enfin rappelé que la Mauritanie fait partie des 16 Etat su 47 de la région africaine de l'OMS qui ont signé le traité d'établissement de l'Agence africaine du médicament.

A La Une: Mauritanie

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.