Afrique de l'Ouest: Mise en œuvre de la Zlecaf - La CEDEAO et le Pnud renforcent les capacités des femmes

Un atelier de renforcement des capacités des femmes s'est ouvert, hier, au Radisson Blu Aiport, à Abidjan-Port-Bouët.

Organisé conjointement par la Communauté économique des Etats de l'Afrique l'ouest (Cedeao) et le Programme des nations unies pour le développement (Pnud), cet atelier vise à renforcer les capacités des femmes, des Pme de la Cedeao afin de maximiser les opportunités de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Le directeur général du commerce extérieur, Dr Kaladji Fadiga, représentant le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba, s'est félicité de la tenue de cet atelier qui, selon lui, est extrêmement important. Il a dit sa gratitude à la Cedeao et au Pnud pour le soutien continu aux Etats membres dans la mise en œuvre de l'accord de la Zlecaf.

« La Côte d'Ivoire a été parmi les premiers pays signataires de l'accord portant création de la Zone de libre-échange continentale et également l'un des premiers pays à l'avoir ratifié », a rappelé Dr Kaladji.

« Le présent séminaire revêt donc un intérêt particulier pour nos pays. A cet égard, j'appelle, au nom du gouvernement ivoirien, à l'engagement et à la contribution de tous en vue d'obtenir des résultats fructueux de ces travaux », a souhaité le représentant du ministre, avant de remercier la Cedeao, le Pnud et les autres partenaires techniques et financiers pour leur soutien.

Konzi Tei, commissaire de la Cedeao, chargé du département commerce, union douanière et fiscale, et libre circulation des personnes, a souligné que cette rencontre s'adresse particulièrement aux femmes chefs d'entreprises parce qu'elles gèrent la majorité des Pme.

Il s'agit de leur donner des informations complémentaires détaillées sur les opportunités de la Zlecaf afin de leur permettre d'augmenter leurs chiffres d'affaires et de participer davantage aux chaînes de valeur de la région.

La représentante résidente du Pnud en Côte d'Ivoire, Carol Flore-Smerczniak, a indiqué qu'il est extrêmement important de soutenir la libre circulation des marchandises. A l'en croire, la Zlecaf donne des opportunités de relever les défis auxquels les femmes sont confrontées.

« Il existe des dispositions spécifiques dans l'accord qui obligent les Etats membres à renforcer les capacités d'exportation des femmes, des jeunes, des entreprises informelles, des micro-entreprises », a-t-elle conclu.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.