Cote d'Ivoire: Gestion - Des femmes issues d'organisations féminines de la société civile formées sur les mécanismes de la finance publique

Du 20 au 22 avril, une trentaine de femmes issues d'organisations de la société civile de Cocody-Abidjan se forment sur les mécanismes de la gestion publique autour du thème : « Finance publique, je participe ».

Ce programme qui est mis en oeuvre par le Réseau ivoirien pour la défense des droits de l'enfant et de la femme (Riddef) et la Friedrich-Ebert-Stiftung (Fes), est co-financé par l'Union européenne (Ue) et la Friedrich-Ebert-Stiftung.

Selon Anne Joseph, chargée de programme à la Délégation de l'Ue en Côte d'Ivoire, cette formation vise, entre autres, à donner des outils aux femmes afin qu'elles soient à mesure d'élaborer et exécuter un budget sur le plan local et national. Pour elle, il s'agit également d'apprendre des méthodes à ces femmes afin de faire en sorte que les espérances de la gent féminine soient prises en compte.

Ajoutant qu'au terme des trois jours de formation, il s'agira de faire en sorte qu'un dialogue soit établit entre les organisations féminines et les dirigeants afin de renforcer la responsabilisation des femmes dans la gestion des finances publiques pour un développement harmonieux.

Quant à Thilo Schöne, représentant résident de la Friedrich-Ebert-Stiftung (Fes), les organisations de la société civile (Ocs) constituent un maillon essentiel de l'action de l'organisation internationale en Côte d'Ivoire. D'où son engagement à leur structuration et leur participation davantage marquée dans la coopération avec le gouvernement ivoirien.

Il a par ailleurs invité les participantes à tirer profit de la formation. « Nous savons que vous avez connu de nombreuses désillusions avec des organisations nationales et internationales. Nous sommes ici depuis 30 ans, nous connaissons le terrain et nous n'allons pas vous laisser tomber », a-t-il indiqué.

Chantal Ayémou, présidente du Riddef, a, pour sa part, exprimé sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers pour leur soutien à cette initiative qui fera accroître assurément la place des femmes dans la gestion de la finance publique à travers « l'élaboration de budget de plus en plus sensible au genre ».

Toutefois, elle a demandé aux participantes de prendre à bras le corps cette formation qui va leur permettre de disposer des outils nécessaires pour une participation efficace à l'élaboration du budget citoyen dans leurs différentes communes.

Le projet « Finance publique, je participe » a un délai d'exécution de 36 mois. Il couvre 4 régions, à savoir Bondoukou, Korhogo, Daloa et Abidjan.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.