Cote d'Ivoire: Taekwondo/Tokyo 2021 - Les vœux du directeur pays de la Koica pour la Côte d'Ivoire

Le directeur pays de l'Agence coréenne de coopération international (Koica), M. Seo Dongsung est un grand supporter du taekwondo ivoirien. Il l'a manifesté au cours d'une rencontre, il y a quelques jours, à la Riviéra. « J'avoue que si aujourd'hui, la Corée affronte la Côte d'Ivoire dans une compétition comme les Jeux olympiques du Cio, je serai fortement tiraillé. En fait je suis devenu un fervent supporter du taekwondo ivoirien », confiait le Coréen.

Le patron de l'agence d'Abidjan ne cache pas son admiration pour Cheick Cissé Sallah, l'Ivoirien médaillé d'or aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en 2016. « Il est très fort et je pense qu'il a encore des chances de glaner une médaille à Tokyo », a-t-il poursuivi. Avant de vanter les atouts et autres qualités de Cheick Cissé : « il est très mobile, grand, avec de long bras et de longues jambes. Ce sont des atouts indéniables », estime le Coréen, qui croit que les bonnes allonges de l'athlète ivoirien lui permettent de dominer ses adversaires.

Pour M. Seo, le vœu le plus cher en cette année olympique est que la Côte d'Ivoire revienne encore bardée de médailles. « Ce sera fantastique. Et c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles nous envisageons d'organiser l'inauguration officielle du Centre sportif, culturel et des Tic Alassane Ouattara après ces jeux. On aurait alors trois motifs de faire une grande fête : l'inauguration, les 60 ans d'Amitié ivoiro-coréen et la fête des médailles olympiques ».

Pour cela, le fonctionnaire international coréen, séduit par la qualité du travail abattu par la Fédération ivoirienne de taekwondo exhorte la communauté nationale à œuvrer la main dans la main.

La Fédération ivoirienne de Taekwondo, faut-il le rappeler, a su positionner l'art martial coréen au cœur des relations diplomatiques entre les deux pays. C'est ce qui a permis d'obtenir la construction du Centre sportif, culturel et des Tic ivoiro-coréen Alassane Ouattara sur le site de l'ex-bidonville Washington (entre Adjamé et Cocody).

Un édifice qui a coûté plus de 6 milliards de F Cfa à la Corée et qui est devenu non seulement le temple du Taekwondo national, mais également un haut lieu d'échanges culturels et technologiques.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.