Congo-Brazzaville: Education - Des réflexions se poursuivent sur la formation des enseignants

Les initiatives visant à améliorer les capacités pédagogiques du personnel enseignant ont été au menu de l'échange entre le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, et la représentante de l'Unesco, Fatoumata Marenga, le 19 avril à Brazzaville.

« Nous avons évoqué, entre autres, le contenu du rapport que le ministre nous a demandé. Il s'agit de la politique de formation des enseignants qui fera sous peu l'objet d'une appropriation entre les parties prenantes », a indiqué la représentante de l'agence onusienne.

Par ailleurs, la problématique de l'apprentissage digital dans le contexte de la pandémie de covid-19 a également été évoquée. Ce programme de digitalisation de l'éducation dans lequel l'Unesco est impliquée intègre le projet de riposte à la pandémie à travers des canaux divers. « Le pays a déjà pris des mesures dans ce sens dès les premières heures de la pandémie et l'Unesco s'aligne là-dessus car il faut préserver à tout prix l'éducation, assurer la continuité pédagogique », selon Fatoumata Marenga.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.