Ile Maurice: Le gouvernement est déterminé à soulager les familles enregistrées sous le Registre social de Maurice

communiqué de presse

Le gouvernement est déterminé à soulager chaque citoyen dans le besoin et, à ce titre, l'une des mesures prises pour les familles enregistrées sous le Registre social de Maurice (SRM) ainsi que celles enregistrées auprès de la National Empowerment Foundation (NEF) qui sont concernées par les tarifs 110A et 110B du Central Electricity Board (CEB), est que l'électricité pour les mois de mars et avril 2021 sera gratuite. Quelque 61 000 familles sont concernées par cette mesure.

Le ministre de l'Energie et des Services publics, M. Georges Pierre Lesjongard, a fait cette déclaration, ce soir, lors du point de presse quotidien du National Communication Committee sur la COVID-19, au bâtiment du Trésor à Port Louis. Le ministre du Travail, du Développement des Ressources humaines, et de la Formation, ministre du Commerce et de la Protection des Consommateurs, M. Soodesh Callichurn, et la ministre de l'Egalité des Genres et du Bien-être de la Famille, Mme Kalpana Koonjoo-Shah, étaient également présents.

M. Lesjongard a fait ressortir que les personnes sous le SRM et celles inscrites à la NEF continueront à payer 46% de moins que d'habitude sur leurs factures d'électricité et que ce tarif sera maintenu pendant quatre mois après la levée du confinement. Il a déclaré que quelque 16 000 petites et moyennes entreprises consommant moins de 125 kW/h n'auront pas à payer d'électricité pour les mois de mars et avril. Quant aux personnes concernées par les tarifs 110 et 220, a-t-il précisé, elles bénéficieront d'une remise de Rs 200 sur leur facture d'électricité et cette mesure concerne quelque 300 000 consommateurs.

En ce qui concerne les autres mesures prises, il a souligné que le CEB et la Central Water Authority ont décidé qu'il n'y aurait pas d'amendes pour les mois de mars et avril 2021. De plus, un moratoire de quatre mois sera accordé à tous les consommateurs afin qu'ils puissent payer leurs factures pour les mois de mars et avril jusqu'en août 2021.

Le ministre a aussi rappelé que toutes les personnes qui vont payer leurs factures doivent observer les mesures de précaution et d'hygiène telles que le port du masque et l'utilisation de désinfectant pour les mains. Il a également lancé un appel à toutes les personnes qui peuvent utiliser des plateformes électroniques pour le paiement des factures à le faire afin d'éviter tout rassemblement.

Quant à la ministre Koonjoo-Shah, elle a passé en revue l'état des familles et des enfants pendant la période de confinement. Elle a rappelé que les services de son ministère sont opérationnels sur une base 24/7, avant de lancer un appel aux parents afin de s'assurer que leurs enfants n'utilisent pas les médias sociaux à des fins négatives.

En outre, elle a souligné que les femmes entrepreneures auront un rôle clé à jouer dans l'économie du pays après la période de confinement.

Mise en place d'un système de contrôle des prix des produits

Pour sa part, le ministre Callichurn a indiqué que le gouvernement a déjà mis en place un système de contrôle des prix des produits, telle que la fixation d'une marge maximale. Des officiers de son ministère, a-t-il fait ressortir, ont visité quelque 6 041 commerces à ce jour et 984 amendes ont été dressées pour le non-affichage de prix ou pour vente de produits à des prix excessifs.

De plus, quelque 1 827 plaintes ont été enregistrées et sont actuellement en train d'être traitées. M. Callichurn a réitéré un appel aux consommateurs afin qu'ils continuent de dénoncer les abus des commerçants sur la hotline 185 et sur le portail de la Citizens Support Unit. Il a également averti tous les commerçants que le gouvernement interviendra et prendra les mesures appropriées si les prix des produits sont trop élevés.

Il a ajouté qu'un Price Surveyance System sera mis en place et que les prix des différents produits seront publiés sur une base mensuelle afin de tenir les consommateurs informés et d'assurer un meilleur contrôle des vendeurs pratiquant des prix excessifs.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X