Madagascar: Contrôle de commerce - Un bâtiment de stockage de médicaments scellé par l'Etat

Trois ministères ont effectué une descente inopinée, hier, dans les quartiers d'Ambohipo et d'Ambolokandrina.

Face au problème de disponibilité de médicaments, surtout ceux utilisés pour le renforcement du système immunitaire et le traitement de la covid-19 auprès des centres de santé et des officines réglementaires, trois départements ministériels ont effectué un contrôle de commerce inopiné hier. Il s'agit du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, du ministère de la Santé Publique et du ministère de la Sécurité Publique. Ce contrôle conjoint a été mené suite aux instructions du président de la République, Andry Rajoelina, et a commencé par une descente à Ambohipo et à Ambolokandrina. En effet, ce sont des quartiers réputés pour l'expansion du commerce de rue de médicaments dans la Capitale, et ce, depuis des années.

Contrôle de prix. Ainsi, un bâtiment de stockage de médicaments qui est localisé à Ambohipo, vient d'être scellé par l'Etat. On y trouve de nombreux médicaments dont, entre autres, ceux utilisés pour le traitement du coronavirus et de nombreux antibiotiques. Dans la même foulée, le propriétaire, de ce bâtiment sous scellé, a également été arrêté par les éléments de la force de l'ordre. Toujours dans le cadre de cette descente inopinée, la délégation représentant les trois ministères a procédé au contrôle des stocks de médicaments pouvant être en corrélation avec la perturbation du circuit de distribution au niveau des officines réglementaires ainsi que le contrôle de leurs dates de péremption. L'objectif consiste à assurer la protection des consommateurs tout en luttant contre la concurrence déloyale.

Il a été évoqué que cette opération se poursuivra afin de lutter contre le commerce illicite de médicament pour que la population puisse faire face à cette crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19. Parlant du contrôle de prix des médicaments qui connaîtrait une hausse, le ministère en charge du Commerce et celui de la Santé travaillent actuellement en collaboration avec l'Ordre National des Pharmaciens et l'Autorité Nationale des Médicaments en vue de mener une étude visant à les maîtriser.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.