Madagascar: Tourisme - Amélioration du savoir-faire, en pleine période de crise

En période de crise sanitaire, le Programme Miatrika Covid organise des formations en mode virtuel pour ses bénéficiaires.

La nouvelle vague de Covid-19 représente un vrai coup de massue pour le secteur du tourisme. Néanmoins, ce secteur profite de sa traversée du désert pour renforcer le savoir-faire, en vue d'améliorer la qualité de services proposés aux touristes étrangers.

Le patronat, le salariat, les prestataires individuels et tous les autres acteurs du secteur du tourisme prennent un grand élan et se préparent à une relance, dès l'ouverture des frontières. Ces dernières semaines, les témoignages des bénéficiaires concernant l'utilité du Programme Miatrika Covid se multiplient. Mis en œuvre depuis le mois de janvier, le projet vise à maintenir les emplois de base dans les entreprises par le renforcement de compétences de base ; renforcer la capacité de mobilité professionnelle des travailleurs ; et renforcer les capacités des auto-entrepreneurs du secteur tourisme. Le weekend dernier, six sessions de formation ont été achevées, d'après les responsables auprès de la CTM (Confédération du tourisme de Madagascar), chargés de la mise en œuvre du Programme.

« Près d'une centaine de bénéficiaires ont reçu leurs attestations de fin de formation, la semaine dernière. Des formations de Commis de cuisine, de personnel de chambre, de serveur-barman, d'accueil et communication, de langue, etc. Il y a également d'autres formations plus spécifiques, si l'on ne cite que celles sur la géologie et l'us et coutume pour les guides. Il faut noter que tous les acteurs du secteur du tourisme peuvent bénéficier du programme, en visitant la plateforme www.miatrika.mg. Jusqu'ici, les bénéficiaires du projet se montrent très satisfaits du programme ainsi que de ses impacts », nous ont-ils confié.

Témoignages. En effet, une porte-parole des bénéficiaires de la formation donnée par les formateurs auprès de Vatel, dans le cadre du Programme, a souligné que malgré leurs expériences professionnelles, la formation a apporté d'importants progrès et amélioration du savoir-faire. A noter que Vatel est reconnu à l'international pour les formations de cadres et de cadres supérieurs du secteur du tourisme. Pour cette fois, cet institut a initié le projet Fanorona avec la CTM, pour former les travailleurs de base et les acteurs opérationnels, afin de « répondre au besoin urgent du secteur et surtout pour l'intérêt de la nation et du secteur du tourisme », selon le directeur de Vatel Madagascar.

Une optique également partagée par l'ESSCA, l'ISCAM et l'INSCAE, qui figurent parmi les nombreux centres de formation travaillant avec le Programme Miatrika Covid. D'après les informations, 250 sessions de formations seront organisées, visant à atteindre 5000 bénéficiaires. Il faut croire que ce programme de renforcement de capacité apportera de grands changements sur la qualité de l'offre de services touristiques à Madagascar, ainsi que la performance des travailleurs de ce secteur d'activité reconnu pour son caractère de pourvoyeur d'emplois et de devises.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.