Angola: Un gestionnaire appelle à investir dans le corridor du Kwanza

Dondo (Angola) — Le directeur municipal du tourisme et de la culture de Cambambe, province de Cuanza Norte, João António dos Santos, a appelé à des investissements dans le couloir du Kwanza pour promouvoir le tourisme dans la région.

Selon le responsable, il y a des perspectives d'enregistrer ce corridor auprès de l'Unesco, en tant que site du patrimoine mondial.

S'adressant à l'ANGOP, sur la nécessité de tirer parti du secteur du tourisme dans la région, il a souligné qu'à côté des initiatives pour la réalisation de ce projet, il est important de faire des investissements dans les emplacements situés le long du cours u fleuve Kwanza, pour l'amélioration d'espaces de villégiature et création de zones d'hébergement touristique.

Le couloir du Kwanza est un cours navigable d'environ 258 kilomètres, de l'embouchure, à Barra do Kwanza, dans la province de Luanda, jusqu'à Dondo (Cambambe), dans la province de Cuanza Norte, en passant par Bom Jesus, Cabala, Muxima et Massangano.

João António dos Santos a dit que ce couloir présente de beaux paysages et des monuments historiques, créés au moment de la pénétration portugaise dans le royaume de Ndongo (VXI siècle), qui devraient être revisités, à travers le tourisme culturel.

Il a souligné que le manque d'investissements, fait du couloir du Kwanza un espace sous-utilisé et moins connu des touristes nationaux et étrangers.

Il considère les villes historiques de Muxima, Massangano, Dondo et Cambambe, ainsi que l'île de Gundo, les plus grandes références de l'itinéraire et les points d'attraction pour les visiteurs, qui, s'ils sont bien explorés, peuvent servir de sources de revenus pour l'État.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.