Congo-Brazzaville: Justice - Willy Bakonga arrêté à Brazzaville

Alors qu'il tentait de fuir la RDC où un dossier judiciaire a été ouvert à son encontre, le ministre sortant de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, a été arrêté le 20 avril à Brazzaville, en République du Congo.

A en croire l'Agence France presse qui livre cette information, Willy Bakonga s'est vu être débarqué mardi soir d'un vol d'Air France en partance pour Paris, à la demande de Kinshasa qui sollicite son extradition.

Selon certaines sources, depuis plusieurs jours, le ministre sortant de l'EPST ne répondait plus aux appels, parce qu'aucun de ses multiples téléphones n'était joignable.

Il y a lieu de noter qu'un mandat de comparution a été émis le 14 avril dernier à l'encontre de Willy Bakonga par le parquet général près la Cour de cassation. Cependant, certaines langues se demandent pourquoi Willy Bakonga qui n'a pas encore fait la remise et reprise avec le ministre entrant fuirait le pays. Le fait de quitter la RDC clandestinement, soutiennent-elles, prouve à suffisance qu'il se reproche de quelque chose durant son mandat à la tête du ministère de l'EPST.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.