Sénégal: Relance de l'économie - 100 millions F Cfa du Fongip et du CMS en appui au secteur informel

Le FONGIP et l'Union des Caisses du Crédit Mutuel du Sénégal (CMS) ont précédé hier, mardi 20 Avril à la signature d'une convention pour le financement du secteur informel, en particulier les marchands ambulants. D'un coût global de 100 millions de francs Cfa, ces fonds vont permettre aux commerçants de relancer leurs activités qui ont été très impactées par la pandémie de la Covid-19.

Pour relancer le secteur informel qui a été fortement touché par la pandémie du coronavirus, le FONGIP et l'Union des Caisses du Crédit Mutuel du Sénégal (CMS) ont paraphé hier, mardi 20 Avril une convention de financement d'un montant global de 100 millions de francs Cfa. Une somme que ces commerçants pourront rembourser dans des délais raisonnables avec un taux d'intérêt de 9,5%.

Selon l'administrateur général du Fongip, Thérèse Faye Diouf, ce mécanisme va permettre au Fongip et au Cms d'impacter positivement sur les activités de cette couche qui a été très touchée par la pandémie de la Covid-19 et de mieux jauger la relance économique.« Nous avons assisté à la fermeture des marchés. Un commerçant qui avait la possibilité de faire ses activités toute une semaine, en avait à la fin pour une ou deux journées. Parce que tout simplement le gouvernement avait pris un certain nombre de dispositions. Donc, ces activités ne permettaient plus aux marchands ambulants d'être à la hauteur de leurs ambitions », a-t-elle soutenu.

Selon Amadou Jean Jacques Diop, directeur général de crédit mutuel du Sénégal, le Cms à travers le Fongip a voulu répondre à l'appel du Président de la République Macky Sall qui a invité le secteur financier a davantage s'investir pour appuyer le programme de relance économique.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.