Cote d'Ivoire: Des hommes armés attaquent une base militaire du nord d'Abidjan

Les chefs d’état-major des armées du Burkina et de la Côte d’Ivoire ont félicité et encouragé les troupes déployées sur le terrain.

En Côte d'Ivoire, la base militaire de N'Dotré, dans la commune d'Abobo, dans le nord d'Abidjan, a été attaquée. Les assaillants et les forces ivoiriennes ont échangé des tirs une partie de la nuit, faisant selon l'état-major, trois morts et un blessé. L'identité des agresseurs est encore inconnue.

L'état-major général ivorien des armées parle « d'individus non identifiés » ayant ouvert le feu sur les postes de garde de la base militaire de N'Dotré. L'attaque a débuté vers 1h du matin, confirment les riverains. Ils ont bel et bien entendu des échanges de tirs entre 1h et 3h, dans la nuit du 20 au 21 avril.

Certains affirment même que la fusillade s'est poursuivie beaucoup plus tard dans la nuit. Les habitants de la zone témoignent également de mouvements de troupes et de véhicules tout autour du camp militaire. Ce mercredi après-midi, le calme est revenu, les habitants vaquent tranquillement à leurs occupations, même si l'on note des barricades à l'entrée du camp et des soldats en faction.

L'identité des agresseurs reste inconnue. Le général Lassina Doumbia, chef d'état-major général des armées, précise qu'ils voulaient forcer l'entrée dans la base, avant d'être repoussées par les sentinelles.

Les combats ont fait un blessé parmi les forces ivoiriennes, trois morts et un blessé - désormais prisonnier - du côté des assaillants. Du matériel a également été saisi.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X