Ile Maurice: Agression mortelle à St Pierre - «Que justice soit rendue à notre père» disent ses enfants

Triste fin pour Abdool Cader Nuthoo. Cet habitant de St-Pierre âgé de 60 ans a rendu l'âme cinq jours après avoir été agressé.

Le sexagénaire qui était admis à l'hôpital Dr A G Jeetoo depuis le 14 avril est décédé dans la soirée du mardi 20 avril. Il avait été tabassé dans la région par des habitants de sa localité.

C'est l'incompréhension parmi ses proches. Sa fille Nousayah, 20 ans, dit ne pas comprendre pourquoi on l'a agressé. «Mon père est très connu à St-Pierre. Il exerce comme plombier. Il n'embête personne. C'est un homme tranquille qui n'a jamais eu de problèmes avec des gens», confie la jeune fille.

Nousayah raconte que l'agression a eu lieu le lundi 12 avril mais son père ne s'est pas rendu à l'hôpital le même jour. «Il a simplement consigné une déposition mais il est ensuite tombé malade. On lui a cogné la tête contre l'asphalte. Nous connaissons ses agresseurs. C'est atroce ce qu'on lui a fait.Que justice soit rendue à notre père», poursuit Nousayah.Cette dernière explique que ses parents se sont séparés depuis longtemps mais ses frères et sœurs n'ont jamais été négligés.«Line bien okip nou tou» dit-t-elle.

Dans le cadre de cette affaire la Criminal investigation Division de Moka avait procédé à l'arrestation de Nitish Lallah age de 36 ans et son frère Ashvind, 39 ans le mercredi 14 avril.

Lors de leur interrogatoire ils ont avoué avoir eu un accrochage avec la victime. La police est en présence d'information que Nitish Lallah n'appréciait pas la relation qu'Abdool Cader Nuthoo entretenait avec sa mère.

Un troisième suspect, Atmansingh Chutoree, age de 46 ans habitant L'Agreement, St Pierre, a été arrêté le vendredi 16 avril. Il aurait poussé la victime qui s'est retrouvée par terre.

L'autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police a attribué le décès d'Abdool Cader Nuthoo à des blessures intracraniennes.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.