Togo: Accroître l'offre de financement du commerce

21 Avril 2021

La Banque africaine d'import-export (Afreximbank), en collaboration avec la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA-ONU), la Banque africaine de développement (BAD) et Making Finance Work for Africa Partnership (MFW4A), vient de publier le rapport d'enquête sur le financement du commerce en Afrique pendant la pandémie.

Le rapport porte sur 185 banques africaines représentant 58 % du total des actifs détenus par les banques du continent.

En raison du resserrement consécutif des conditions de financement, des pressions accrues sur la balance des paiements et des contraintes de liquidités, l'offre de financement du commerce a été affectée entre janvier et avril 2020, période couverte par l'enquête.

Selon le rapport, le nombre de relations avec des correspondants bancaires a diminué dans toute la région et le rejet des demandes de lettres de crédit a augmenté, d'environ 38% pour les banques locales / privées et de 30% pour les banques étrangères signalant une augmentation des taux de rejet, respectivement.

L'étude souligne le rôle que le financement du commerce pourrait jouer pour surmonter les répercussions sociales et économiques de la pandémie afin d'accélérer la reprise économique en accroissant les échanges commerciaux et les investissements.

Bien que le commerce africain s'élève à 1 077 milliards de dollars, les banques en assurent l'intermédiation à hauteur de 417 milliards, soit environ 40 %, alors que la moyenne mondiale est de 80 %, indique le rapport.

L'étude préconise un meilleur dialogue entre les banques centrales et l'industrie, l'essor de la numérisation et de l'adoption des technologies, ainsi que l'accès à de meilleures données pour mieux évaluer les risques.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.