Maroc: Agriculture - Trois questions au DG de l'ANDZOA

Agadir — Depuis sa création en 2010, l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l'Arganier (ANDZOA) veille à la préservation et au développement des oasis et de l'arganier, ainsi que la réalisation de projets pour la valorisation, la commercialisation, l'encouragement et la labellisation des produits de cet arbre endémique du Maroc.

Dans un entretien accordé à la MAP, le directeur général de l'ANDZOA, Brahim Hafidi met l'accent sur les différents programmes d'intervention de l'Agence :

1- Quelles sont les principales réalisations de l'Agence au niveau des oasis ?

Depuis sa création, l'Agence veille à accompagner de vastes zones Oasiennes et d'Arganier, qui constituent près de 40% du territoire national.

Des résultats importants ont été réalisés dans le cadre du programme 2012-2020, visant l'amélioration des indicateurs socio- économiques et l'accompagnement des systèmes environnementaux des oasis et de l'arganier.

L'accompagnement de l'Agence pour ces zones consiste en la garantie d'accès aux services de base (électricité, eau potable, aménagement de route), la contribution dans les secteurs d'éducation et de la santé, ainsi que dans les activités économiques notamment l'agriculture.

En 2019, nous avons pu atteindre les objectifs de ce programme qui prévoyait la plantation de 3 millions de palmiers à l'horizon de 2020, la réorganisation des exploitations de palmiers qui s'étalent sur une superficie 50.000ha, la création de nouvelles plantations sur une superficie de 17.000 ha, ainsi que la la mise en valeur de la filière.

En ce qui est de la valorisation des dattes, l'ANDZOA a veillé à l'organisation des professionnels de coopératives et de groupements d'intérêt économique , de manière à ce que chacune de ces entités dispose d'unités de conditionnement et de valorisation des produits.

La production a passé, ainsi de 90.000 tonnes annuellement avant le plan Maroc à 127.000 actuellement, et ce à la faveur de l'importance accordée par l'Agence aux oasis et producteurs, notamment les jeunes.

2- Quelle est votre future stratégie pour promouvoir les zones oasiennes ?

L'ANDZOA prévoit la mise en place d'une nouvelle stratégie de 10 ans, qui fait suite à une étude élaborée dans ce cadre.

L'objectif étant de créer un développement intégré dans les zones oasiennes à travers le lancement de projets pour accompagner les jeunes travailleurs dans cette filière, assurer leur organisation dans le cadre de coopératives, ainsi que la création de nouveaux postes d'emploi liés au secteur du tourisme oasien.

3- Qu'en est-il du programme de mise à niveau et de développement de la Vallée d'Ait Mansour à Souss-Massa?

La valorisation de l'Oasis d'Ait mansour, (Province de Tiznit), a été attribuée à l'ANDZOA qui oeuvrera en coordination avec les différents intervenants et secteurs, à la mise en place de ce programme de développement de cette Vallée.

Le projet de réhabilitation de la Vallée d'un coût global de 167 MDH comporte 4 composantes relatives à la promotion touristique via l'aménagement de sentiers et de hubs, la rénovation des établissements existants et la mise en place de nouvelles structures d'accueil touristique dans la vallée.

Il est question, aussi, de la mise à niveau de la Vallée au niveau des aménagements hydro agricoles, de foncier, de nettoyage de touffes du palmier dattier ainsi que l'accompagnement du tissu coopératif agricole, outre la protection de la vallée contre les inondations à travers des aménagements spécifiques, ainsi que l'assainissement et le curage des écoulements.

Les travaux d'aménagement Hydro-agricole relatifs à la réhabilitation des périmètres de Petite et Moyenne Hydraulique de la vallée d'Aït Mansour d'un investissement de 5,10 Mdhs ont pour objectif l'amélioration de l'efficience des réseaux d'irrigation et la protection des terres agricoles et ouvrages hydrauliques dans la vallée. Et ce à travers la construction et revêtement du réseau d'irrigation "Seguias" sur 10 000 ml, la construction, réhabilitation et étanchéisation de 10 bassins d'accumulation des eaux d'irrigation ainsi que le captage et protection de 10 sources d'eau.

Le grand projet de mise à niveau de la Vallée d' Ait Mansour porte également sur l'aménagement touristique du site Talat Yssi, porté par la Société de Développement Régional du Tourisme de Souss-Massa ainsi que l'école au champ relative à la production des légumes biologiques et plantes aromatiques et médicinales par l'approche des Polinisateurs sauvages.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.