Angola: Le leader de l'UNITA suggère le transfert des victimes de la pluie à Luanda

Luanda — Le président de l'UNITA, Adalberto Costa Júnior, a suggéré, ce mercredi, que l'Exécutif angolais étudie les mécanismes pour reloger, dans certaines villes-dortoirs, les familles les plus touchées par la pluie de lundi.

L'appel du politicien intervient deux jours après la forte pluie qui s'est abattue sur la capitale du pays, avec un solde de 14 morts, plus de huit mille sans-abri, des milliers de maisons inondées et d'autres dégâts matériels encore à quantifier.

Selon Adalberto Costa Júnior, qui s'adressait à la presse, à l'issue d'une visite à certaines familles touchées par la pluie, "il y a des conditions" pour qu'elles soient transférées vers les villes-dortoirs.

Il faut rappeler que Luanda dispose de six villes-dortoirs construites par l'Etat, entre 2008 et 2016, pour minimiser le manque de logements dans la capitale.

"Nous avons tellement de villes-dortoirs vides, pourquoi ces familles qui se sont retrouvées sans domicile n'ont ni priorité ni privilège de pouvoir bénéficier de la solidarité des institutions, même négociées plus tard à la condition de paiements progressifs et dans des conditions de facilité" , a-t-il souligné.

Dans un autre domaine, le chef de l'UNITA a réaffirmé que les problèmes cycliques causés par les pluies à Luanda peuvent être mieux résolus avec l'institutionnalisation des élections locales.

Selon lui, l'Exécutif devrait travailler à la recherche de solutions rapides, afin d'éviter que chaque année, principalement en avril, il y ait des morts et des milliers de familles sans abri à cause des inondations.

Des données provisoires du Service de la protection civile et des pompiers indiquent qu'en plus des 14 décès, la pluie de lundi a causé deux blessés et l'effondrement de plusieurs maisons à Luanda.

De même, plusieurs voitures ont été touchées par les eaux de pluie, qui ont également dérobé des arbres, des ponts et laissé plusieurs fossés débordant dans la ville.

Les municipalités les plus touchées ont été Cazenga, Cacuaco, Viana et Kilamba Kiaxi, selon les chiffres officiels.

Concernant cet événement, le Président de la République, João Lourenço, a déploré la perte de vies humaines et les lourds dégâts matériels causés par les fortes pluies qui ont frappé la capitale angolaise ces derniers jours.

Dans le même esprit, le gouverneur de Luanda a déploré le fait que les familles soient privées de leurs proches.

Il convient de rappeler que Luanda, principal centre politique et économique du pays, compte plus de sept millions d'habitants, sur un total de plus de 30 millions répartis à travers l'Angola.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.