Afrique: Décès du président Idriss Deby Itno - Les soldats tchadiens quittent la zone dite « des trois frontières »

Des soldats tchadiens (archive)

Au lendemain de l'annonce, par le Conseil militaire de transition, du décès du président de la république du Tchad, Idriss Deby Itno, le mardi 20 avril 2021 en fin de matinée, les troupes tchadiennes ont entamé leur départ de la zone dite « des trois frontières ».

Selon des sources concordantes, plusieurs convois de troupes tchadiennes ont été aperçus dans la matinée du mercredi 21 avril 2021 traversant la ville de Dori, chef-lieu de la région du Sahel, en direction de la frontière du Niger. Aux dires de certaines sources, ce sont des pick-up, des citernes et des véhicules de transport de troupes avec le drapeau tchadien perché au-devant qui ont été remarqués.

Une autre source locale de Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l'Oudalan frontalière avec le Niger et le Mali dit avoir également vu les mêmes convois militaires. Tout porte à croire que les soldats tchadiens ont quitté la zone dite « des trois frontières » entre le Burkina Faso, le Mali et Niger où ils étaient positionnés dans le cadre de l'opération du G5 Sahel visant à combattre les groupes armés.

C'est en marge du sommet du G5 Sahel tenu les 15 et 16 février 2021 à N'djamena que le président tchadien Idriss Deby Itno avait annoncé l'envoi de 1 200 soldats dans la zone dite des « trois frontières », pour lutter contre les terroristes. A en croire l'AFP, les 1 200 soldats déployés dans ladite zone étaient stationnés à N'Guigmi, au Niger, près de la frontière avec le Tchad.

Face à ce repli militaire, les habitants se posent un certain nombre de questions et ce au regard de la prouesse de cette armée dans le cadre de la lutte contre les groupes armés. Pourquoi les soldats tchadiens rentrent-ils au pays ? Partent-ils prêter main forte à leurs frères d'armes confrontés à l'offensive des rebelles ? La mort du président tchadien est-elle la raison de leur retour au bercail?

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.