Afrique: Je suis de la Génération Égalité - Avani Awashee, activiste climatique, exploratrice polaire

Je suis de la Génération Égalité, parce que

« La jeunesse d'aujourd'hui est l'avenir de demain, et j'estime que j'ai ma part de responsabilité à jouer pour contribuer à cet avenir.

Trois choses que vous pouvez faire pour lutter contre le changement climatique :

Soyez conscients, prévenants et attentionnés. Agissez rapidement et intelligemment face à la crise climatique qui fait rage.

Modifiez délibérément vos habitudes de vie, même de manière modeste, pour aider à protéger l'environnement.

Vérifiez l'origine des marques et achetez uniquement celles qui sont durables et exemptes de cruauté envers les animaux.

Pendant longtemps, les femmes étaient censées se contenter d'obéir, d'écouter et de faire ce qu'on leur disait. Malgré les progrès réalisés au fil des ans, les préjugés sexistes demeurent omniprésents. Je me suis rendu compte de cette inégalité le jour où mes parents et moi avons été ridiculisés quand j'ai accepté l'occasion qui m'était offerte de participer à une expédition en Antarctique. J'avais 18 ans à l'époque. On disait à mes parents : « Elle n'est pas un garçon. À quoi bon envoyer là-bas ce petit bout de fille indienne ? Comment va-t-elle sauver l'Antarctique de la fonte des glaces ? Vous feriez mieux d'économiser de l'argent pour son mariage. »

J'ai souffert de plusieurs dépressions nerveuses et à deux reprises, j'ai bien failli renoncer, mais [le défi] m'a poussé à redoubler de force. Ça n'était plus un combat personnel, c'était devenu une lutte pour l'égalité des sexes.

Je me suis lancée dans cette expédition en Antarctique en 2016, aux côtés de gens venus du monde entier attachés aux mêmes valeurs, qui s'étaient réunis pour trouver des solutions pour lutter contre le changement climatique. J'étais la personne la plus jeune à l'avoir jamais fait. Si j'y suis arrivée, alors tout le monde peut en faire autant.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Le changement climatique est l'une des urgences les plus pressantes de notre époque.

" Il sera bientôt trop tard pour réparer les dégâts. "

Les 20 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées, le niveau des mers a cru de 1 cm au cours des 10 dernières années, plus d'un million d'espèces sont menacées d'extinction et l'Antarctique est en train de fondre à un rythme dix fois plus rapide que prévu, tout cela à cause de l'ignorance humaine.

Le réchauffement de la planète n'est pas un simple concept qui a fait son apparition dans les manuels scolaires il y a dix ans : il s'agit bien d'une crise à part entière. Nous en sommes arrivés à un stade où, si nous n'agissons pas rapidement pour tenter de la freiner, il sera bientôt trop tard pour réparer les dégâts.

Ce sont les organisations internationales et les pays du monde entier qui décident des politiques, mais à quoi servent-elles si nous, le peuple, n'agissons pas à notre mesure ? Si je parviens à convaincre ne serait-ce qu'une seule personne de penser comme moi, ce sera déjà ça de gagné, parce que les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Prendre des mesures délibérées

J'avais 14 ans lorsque j'ai rencontré Robert Swan, la première personne de l'histoire à avoir marché à la fois jusqu'au pôle Nord et jusqu'au pôle Sud, dans le cadre d'un projet de recherche.

Lors d'une visite à une usine de recyclage de Tetra Tech, nous avons appris que, quoique recyclables à 100 pour cent, s'ils sont éliminés directement dans le sol, les cartons de Tetra Pack (composés d'aluminium, de polyéthylène et de papier) peuvent le rendre complètement stérile. À mon retour, j'ai décidé de lancer dans mon quartier une initiative intitulée « L'armée de recyclage » et d'expliquer autour de moi l'importance du recyclage, des économies d'eau et de l'utilisation rationnelle des ressources disponibles.

Les défenseuses et défenseurs de la jeunesse sont bien informés et au fait des enjeux mondiaux. Nous sommes confiants dans nos croyances et convaincus que les causes pour lesquelles nous luttons assureront un avenir meilleur. Nous proposons des idées inédites et nous sommes des experts avançant sur plusieurs fronts à la fois. Il est important que [des gens de tous âges et de] tous les genres soient en mesure de présenter leurs solutions pour contribuer à résoudre la crise climatique mondiale et trouver délibérément des moyens de vivre de manière plus durable.

Avani Awashee, 23 ans, a représenté l'Inde lors de l'expédition internationale en Antarctique en 2016. Elle a été « Miss Tourism Metropolitan India » en 2019 et elle a coopéré avec des marques écologiques et durables.

Plus d'histoires sur l'action climatique

Où je me tiens : « Grâce à une utilisation intelligente et efficace des ressources naturelles, nous pouvons atténuer le changement climatique. »

Où je me tiens : « Une meilleure compréhension du changement climatique a transformé notre façon de travailler »

Je suis de la Génération Égalité : Selin Gören, activiste pour le climat

Plus de: UN Women

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.