Sénégal: Village aurifère de Bantaco - Plus de 300 habitations consumées par un incendie

21 Avril 2021

Le village aurifère de Bantaco situé dans la commune de Tomboronkoto, à une trentaine de kilomètres de la commune de Kédougou, a été ravagé une nouvelle fois par un incendie qui a emporté plus de 300 habitations.

Le drame est survenu ce mercredi 11 avril 2021, aux environs de 4 heures du matin. La gendarmerie de Kédougou a été alertée et s'est rendue sur place pour constater des «dégâts matériels considérables». «Plus de 300 habitations ont été consumées par le feu avec tout ce qui se trouvait à l'intérieur», nous signale-t-on. Aucune victime n'a été enregistrée, ni aucun blessé. Grâce à l'intervention des sapeurs-pompiers de la 62ème compagnie d'incendie et de secours de Kédougou qui se sont dépêchés sur les lieux, le feu a été maîtrisé.

D'après le maire de la commune de Tomboronkoto, Nfaly Camara, le phénomène des incendies gagne du terrain dans le village. «De par le passé ce n'était pas aussi violent mais maintenant presque chaque année il y a un incendie avec des dégâts matériels énormes» déplore-t-il. Bantaco n'en est pas alors à son premier incendie.

Le phénomène est récurrent et ce sont des pertes matérielles considérables notées à chaque incendie, malgré la sensibilisation des populations pour libérer les artères de ce gros village aurifère. Si pour le moment l'origine du feu reste inconnue, une enquête a été déjà ouverte par la gendarmerie pour déterminer les circonstances de l'incendie.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.