Gabon: Covid-19 - La réouverture des bars pour pallier à la crise social

C'est dans un quartier de la capitale que l'association des tenanciers des bars et snack-bar a effectué une sortie dans laquelle les membres réclament une marge de travail pour une reprise des activités, dans le strict respect des mesures barrières.

Après 13 mois d'inactivité, les tenanciers des bars et snack-bar sont sortis de leur réserve dans la mesure où la fermeture de leurs fonds de commerce ne leur permette plus de vivre décemment, et ce malgré l'accompagnement de l'État depuis le mois de février de cette année.

En effet, ils avaient reçu des chèques de 200 mille chacun comme aide, mais cela était insuffisant selon ces derniers, car cette somme ne pouvait pas couvrir les différentes charges après une année pleine sans recettes. Cette aide devait être prolongée de six mois, mais ils constatent que le mois de mars n'a pas été pris en compte par les autorités compétentes.

Cette état des faits les oblige alors à crier au scandale, et à réclamer ouvertement une marge de travail. Selon lesdits tenanciers, si la Sobraga ainsi que les grossistes sont toujours ouverts, alors pourquoi eux aussi, considérés comme détaillants, ne bénéficieraient pas d'un allègement pour leur permettre de subvenir à leurs besoins.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.