Congo-Brazzaville: Disparition - Charles Gombé Mbalawa s'en est allé

Le professeur Charles Gombé Mbalawa (71 ans) est décédé le 20 avril au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville des suites d'une maladie.

Né le 5 novembre 1950 à Brazzaville, l'illustre disparu a assumé plusieurs fonctions académiques et administratives. Il a été directeur général de l'Institut national de recherche des sciences de la santé, chef de service de carcinologie au CHU de Brazzaville jusqu'en 2015, année au cours de laquelle il a fait valoir ses droits à la retraite.

Professeur titulaire, Charles Gombé Mbalawa, fut également recteur de l'université Marien-Ngouabi, le premier établissement public d'enseignement supérieur du Congo. Il fut aussi président de l'Agence universitaire de la Francophonie de 2005 à 2008.

Passionné des sciences de la vie, Charles Gombé Mbalawa a fait ses études de médecine et de cancérologie en France après l'obtention du baccalauréat en 1969. A 34 ans, il était le premier agrégé de cancérologie médicale du système du Conseil africain et malgache de l'enseignement supérieur (CAMES) au Congo, lors de la session de 1984.

Le Pr Gombé Mbalawa a dirigé de 1991 à 1995 le CHU de Brazzaville où il traitait les personnes atteintes de cancer. En 2008, il a été honoré au grade d'officier de la légion d'Honneur par la France.

L'illustre disparu est auteur de plusieurs publications parmi lesquelles figurent les Esprits de cancérologie ; Particularités africaines de la cancérologie. Sa disparition est un coup dur pour le Congo qui avait encore besoin de ses riches contributions.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.