Sénégal: Macky Sall demande la tenue d'une réunion d'évaluation de la campagne agricole 2020-2021

Le président de la République sénégalaise demande la tenue d'une réunion d'évaluation de la campagne agricole 2020-2021 et la préparation celle de 2021-2022. En Conseil des ministres de ce mercredi 21 avril, Macky Sall a demandé à ce qu'on renforce la mécanisation intensive du système agricole par l'acquisition de matériels de haute performance et accessibles sur la base de lignes de financements disponibles.

Le secteur agricole a encore marqué l'intervention du chef de l'Etat lors du Conseil des ministres tenu ce mercredi. En effet, Macky Sall a demandé au ministre de l'agriculture et de l'équipement rural et au ministre des finances et du budget, en relation avec les ministres impliqués, de tenir une réunion d'évaluation de la campagne agricole 2020-2021 et de préparer celle de 2021-2022.

Le communiqué issu de la rencontre rapporte que sur la préparation de la campagne agricole 2021-2022 et le renforcement de la vocation agricole du Sénégal, le président Sall s'est félicité du déroulement satisfaisant de la campagne agricole 2020-2021, plus particulièrement celle arachidière 2020-2021 dont la commercialisation vient d'être clôturée.

En en ce sens, il a « salué les résultats notables en matière de collecte et d'exportations de graines d'arachide, soit au total 721.386 tonnes pour des ressources financières exceptionnelles de 216 milliards de francs Cfa directement injectées dans le monde rural ».

Dans la perspective de la campagne agricole 2021-2022, le Chef de l'Etat indique toute l'importance qu'il accorde à sa bonne préparation, confie le document. Qui indique, dans cet élan, que le président de la République rappelle sa décision de porter, encore une fois, le financement de la campagne 2021-2022 à soixante (60) milliards de FCFA, pour accompagner davantage nos producteurs en matériels et intrants agricoles, mais également renforcer l'ancrage d'une économie rurale durable et créatrice de richesse et d'emplois décents.

« Le Chef de l'Etat, rappelant la position de l'agriculture comme pilier de l'Emergence du Sénégal, insiste sur l'urgence de passer à l'échelle, de développer l'Agro-industrie avec la mise en œuvre optimale de sa volonté », rapporte le texte. Qui souligne qu'il s'agit notamment d'intensifier les aménagements agricoles et les surfaces emblavées (notamment par la SAED et la SODAGRI), de renforcer la mécanisation intensive du système agricole par l'acquisition de matériels de haute performance et accessibles sur la base de lignes de financements disponibles. Ce qui permettra, selon le communiqué, d'asseoir durablement la sécurité alimentaire du Sénégal ainsi que le « Produire et Consommer local ».

A ce propos, le président de la République rappelle, au gouvernement, l'impératif de préserver les avantages comparatifs et compétitifs du Sénégal en matière horticole et demande, enfin, au ministre du commerce et des petites et moyennes entreprises, de veiller particulièrement à une régulation soutenue de la filière horticole afin de garantir à la profession des revenus décents.

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.