Madagascar: Enseignement - L'éducation sexuelle entre au programme des lycées

Initié depuis 2018 sur une centaine de lycées pilotes dans tout le pays, le thème de santé et droits reproductifs sera intégré dans la formation des futurs enseignants de l'ENS.

Une initiative pour appuyer la formation au niveau de l'École Normale Supérieure sur les thèmes liés à la santé et aux droits sexuels et reproductifs (SDSR) est née hier. Et ce à travers la signature d'un protocole d'accord entre le SEED et l'ENS. Le taux de grossesse et de mariage précoce s'est accru ces dernières décennies. L'incidence des cas d'infections sexuellement transmissibles et de violences sexuelles favorise les décrochages scolaires.

Près de cent soixante-dix-sept lycées répartis dans les vingt-deux régions expérimentent déjà le nouveau programme dont la SDSR. Des expérimentations ont été réalisées dans les classes de seconde de l'année scolaire 2018-2019. Des évaluations auprès des enseignants ont été faites. Ces derniers ont réclamé des formations par rapport aux de nouvelles thématiques intégrées.

En effet, cette initiative cadre dans l'intégration des thèmes sur la santé et les droits sexuels et reproductifs dans le programme scolaire des lycéens. « Nous savons tous qu'actuellement, la situation est de plus en plus difficile surtout par rapport aux faits qui défraient la chronique, dont les viols, les grossesses précoces. Après un an de concertation, il a été décidé que le programme sur la santé et les droits sexuels et reproductifs sera inclus dans le programme scolaire des lycéens. Puisque les étudiants normaliens seront les futurs enseignants de l'ENS. Il est important donc que la formation sur ce thème soit initiée auprès de ces futurs enseignants. À leur tour après de dispenser ces formations aux lycéens », indique Henriette Ramanambelina, maître de Conférences et directeur de l'ENS. Toutes les disciplines seront concernées par la SDSR.

Programme

Avec la mise en œuvre du PSE, le nouveau programme scolaire en ESg comporte dorénavant en son sein des thématiques SDSR selon les disciplines qui y correspondent, dont la science de la vie et de la terre, le Malagasy, le Français, l'Anglais, l'EPS, la philosophie, les sciences économiques et sociales, l'éducation à la citoyenneté et la géographie.

Quelques équipes qui seront composées essentiellement d'enseignants chercheurs se pencheront sur l'appui de la formation sur ce thème. « Le travail des équipes sera de trouver le moyen d'incorporer le thème dans toutes les disciplines enseignées à l'ENS », enchaîne Henriette Ramanambelina. Le programme établi sera enseigné dans toutes les ENS de la grande île, à Diego, ou encore Fianarantsoa, ou encore à Toliara.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.