Madagascar: Mesures sanitaires - Plainte de trois mères de famille

Trois mères de famille se plaignent de l'impact de la crise sanitaire, en particulier la fermeture des entreprises qui les emploient et celles de leurs époux. L'une d'elle qui a travaillé dans une entreprise médicale, été mise au chômage technique depuis lundi.

Une autre mère de famille qui habite à Tsaramandroso-ambony, a été licenciée car la société qui l'a embauchée, n'arrive plus à redémarrer depuis le confinement de l'année passée. Pourtant, cette mère de deux fillettes est divorcée.

La troisième mère de famille, dans la cinquantaine, est dans le désespoir et a expliqué que son ménage est affecté par la fermeture de la pêche aux crevettes depuis octobre.

De nombreux foyers sont dévastés par la fermeture des activités économiques et sociales de Mahajanga. Ceux qui dépendent de la filière pêche aux crevettes sont les premiers à en pâtir, à l'instar des secteurs du transport et du tourisme.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.