Madagascar: Antananarivo - Mesures en vue contre les marchés quotidiens

Les rues d'Andravoahangy ont été libérées, hier. Son marché a été vide. La suspension du marché hebdomadaire du mercredi, un lieu propice à la propagation du virus de Covid-19, a été respectée. Des éléments des forces de l'ordre ont été sur place, très tôt dans la matinée, pour empêcher les commerçants d'étaler leurs marchandises.

Pendant ce temps, à Soarano et à Isotry, la foule a été au rendez-vous. Les commerçants illicites envahissaient les trottoirs et les rues, en même temps que leurs clients. Ils étaient très peu soucieux du risque qu'ils encourraient en sortant de chez eux et en se mêlant à cette foule. Avec la forte propagation du virus de Covid-19 dans la ville d'Antananarivo, il y a probablement des porteurs du virus parmi ces personnes qui ont des activités rémunératrices dans les lieux publics. Les gestes barrières sont, pourtant, très peu respectées dans la rue.

« Des mesures doivent être prises. Nous allons en discuter avec la commune urbaine d'Antananarivo (CUA), car c'est l'autorité responsable de ces marchés », indique le général Angelo Ravelonarivo, préfet de police d'Antananarivo, hier. Jusqu'à hier, la CUA n'a pas annoncé de mesures contre le rassemblement de foule dans les marchés quotidiens.

Le marché hebdomadaire du jeudi de Mahamasina ne devra pas non plus être ouvert, ce jour. La semaine dernière, des commerçants y ont encore étalé leurs marchandises, malgré les instructions de l'État.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.