Madagascar: Commune Tsiafahy - La population dit non au «Fasan'ny Firaisam-po»

Face à la confusion, les habitants de Tsiafahy ont décidé de bloquer le passage menant vers le « Fasan'ny Firaisam-po ».

Après la population de Sabotsin'Ambatofotsy, c'est au tour de celle de la Commune de Tsiafahy de contester l'instauration des «Fasan'ny Firaisam-po» chez elle.

Une autorité étatique contestée. C'est ce qui résume le mieux la réaction de la population face à la décision du gouvernement de mettre en place des «Fasan'ny Firaisam-po» (des nécropoles dédiées aux personnes emportées par la Covid-19) dans certaines communes et districts du pays. En effet, si la population de Sabotsin'Ambatofotsy a juste dit non au projet dans sa commune au début de la semaine, celle de la commune de Tsiafahy s'y est également opposée hier. Pour ce faire, les habitants de ladite commune ont érigé un barrage pour bloquer la route menant vers l'acropole dédiée à ceux emportés par la Covid-19. Puis, ils ont manifesté, pancartes et banderoles à la main, pour témoigner «leur crainte et leur désaccord» sur le projet. Avant de proposer aux autorités de choisir «d'autres endroits plus appropriés pour le projet ». L'emplacement choisi par le gouvernement serait «proche des lieux d'habitation de la population» alors que plus loin ailleurs, il y aurait d'autres « plus étendus ». « Le terrain choisi est à environ 150m d'ici. Il y a des maisons tout juste à 100 m de l'endroit », a interpellé Fidelson Razafiarisoa, habitant de la commune concernée. Ce dernier d'ajouter « l'eau que nous buvons et utilisons passe par les lieux ».

Dialogue. La population de la commune rurale de Tsiafahy reproche également aux autorités étatiques de ne pas l'avoir consultée dans le processus de détermination et de choix de l'emplacement de l'acropole. «Il n'y a pas eu de dialogue, les avis de la population n'ont pas été consultés, on nous a comptés pour du beurre », a déploré Fidelson Razafiarisoa. La population exige alors plus de détails et d'explications des autorités compétentes face à la situation. Tout en faisant savoir qu'il y aurait peut-être eu une confusion dans l'emplacement exact des « Fasan'ny firaisam-po ». « Le Président de la République a officiellement dit dans son adresse de dimanche dernier que le Fasan'ny Firaisam-po allait être mis en place dans la commune de Sabotsin'Ambatofotsy, le maire de notre commune a, quant à lui, fait savoir que cela allait être mis en place chez nous », a rétorqué une habitante.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.