Madagascar: Mandritsara - Un atelier de fabrication de faux billets démantelé

Grosse prise de la gendarmerie. Le 20 avril vers 5 heures du matin, les éléments de la compagnie de la gendarmerie à Mandritsara ont découvert un atelier de fabrication de faux billets.

Ils sont parvenus à ce résultat suite à leur investigation sur la circulation de faux billets dans la localité. Le 13 et le 19 avril, deux commerçants victimes, tenant des boutiques dans ce district, ont porté plainte auprès de cette unité. Le premier s'est plaint d'avoir perçu de faux billets de banque d'un montant de 160 000 ariary. Le deuxième, lui, dit avoir reçu 300 000 ariary, le prix d'une bicyclette. Les plaignants affirment ne pas avoir remarqué avoir été escroqués jusqu'au départ du client. Avec ces informations, les gendarmes ont ouvert une enquête.

Cela a permis d'arrêter le faussaire, le 20 octobre vers 5 heures du matin. Âgé de 52 ans, il a été cueilli à son domicile au fokontany d'Ambalakompana, commune urbaine de Mandritsara. Il a été arrêté en possession de 290 billets de 20 000 ariary et 114 billets de 10 000 ariary, tous des faux. Durant la perquisition, les gendarmes ont trouvé du matériel permettant de copier les billets avec notamment une imprimante, des lots d'encres de couleurs différentes, des amulettes, des liquides et divers objets. Du matériel qui devait servir dans la confection de ces faux billets.

Un véritable atelier a donc été démantelé sur place. La bicyclette qu'il a achetée chez le commerçant y a également été retrouvée. Grâce à ces preuves, le suspect a été arrêté et emmené au bureau de la gendarmerie pour enquête. Tous ces objets ont été saisis. L'arrestation de ce dernier a satisfait les habitants de ce district, ainsi que ceux de la région Sofia et Sava, dont beaucoup sont producteurs de vanille. La campagne de vanille, où l'argent coule à flot, est mise à profit par les faux monnayeurs pour écouler les faux billets.

La gendarmerie veut donc sensibiliser la population et lui demande de redoubler de vigilance. En ce qui concerne les forces de l'ordre, les recherches de renseignements pour prévenir la recrudescence de ce genre de crime continuent. Les criminels exerçant cette pratique risquent gros.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.