Congo-Brazzaville: Monnaie - Nouvelle pénurie de pièces à Brazzaville

Les salles de jeux de pièces de monnaie, tenues par des groupes chinois, sont régulièrement accusées d'être à l'origine de la pénurie. Les pouvoirs publics peinent à prendre des mesures pour prémunir les ménages congolais contre les risques de rareté des pièces de monnaie.

Cette pénurie de pièces de monnaie est souvent la raison des disputes dans les marchés, entre les clients et les commerçants. C'est aussi le cas dans les transports en commun à Brazzaville, où les usagers et les conducteurs de bus ou taxi s'enflamment les uns contre les autres au sujet de manque de jetons.

Le conseil d'administration de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC), en 2019, a pourtant engagé ses services à prendre des mesures dans l'optique de prémunir la sous-région Afrique centrale contre les risques de pénurie de pièces de monnaie. « Le conseil a autorisé le gouvernement de la Banque, d'une part, à entreprendre des démarches auprès des États de la sous-région, en vue d'interdire l'usage des pièces de monnaie dans les salles de jeux, et d'autre part, à définir un plan pluriannuel de mise à disposition des pièces au profit des populations », ordonnait la banque centrale.

L'interdiction envisagée des pièces de monnaie dans les salles de jeux en zone Cémac (Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale) fait suite à de nombreuses plaintes au Cameroun, au Congo et Tchad. Les promoteurs asiatiques font sortir des pièces de 50 et 100 francs CFA en grosse quantité, d'après les enquêteurs, pour la fabrication de bijoux à l'étranger.

Il faut souligner que des études sur les besoins du public sont régulièrement menées par les services de la direction centrale de l'émission, mais les résultats sont toujours attendus. De même que des approvisionnements importants en signes monétaires des centres qui sont effectués afin de répartir sur l'ensemble des pays de la zone les billets et les pièces neufs, etc.

En décembre 2018, le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, avait promis de lancer une enquête sur ce phénomène d'exportation des pièces de monnaie hors de la zone Cémac.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.