Angola: Le pays veut tailler de 20% de sa production de diamants

Dundo — Le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino de Azevedo, a déclaré mercredi, à Dundo, province de Lunda Norte, que l'Angola avait l'intention de tailler de 20% de la production de diamants, avec l'expansion des usines de taille dans les zones d'exploration du minéral stratégique.

Le ministre a exprimé cette intention lors d'une réunion avec les opérateurs miniers à Lunda Norte, soulignant que 99,5 pour cent de la production de diamants en Angola étaient exportés bruts, ce qui fait que l'État perçoit moins de revenus.

Il a déclaré que l'intention de tailler cette quantité pourrait se concrétiser à moyen et long termes. À propos, le ministre a fait savoir qu'au cours des quatre dernières années, trois usines de taille de diamant avaient été installées à Luanda.

Diamantino de Azevedo a précisé que cette année le pôle de développement du diamant sera inauguré à Saurimo, dans la province de Lunda Sul, avec la capacité d'accueillir, à l'avenir, 26 usines de taille, grâce à des investissements privés.

Après son inauguration, le pôle disposera d'une usine de polissage, portant à quatre le nombre de polisseurs en Angola.

Il a également annoncé la construction, encore cette année, d'une usine de polissage dans la commune de Chitato, à Lunda Norte, grâce à un investissement privé, évalué à 20 millions de dollars américains.

Actuellement, Endiama contrôle 12 mines en exploitation, réparties entre grands et petits projets, dont neuf alluviaux et trois kimberlites.

Les diamants représentent, outre le pétrole, l'une des principales sources de revenus du budget général de l'État en Angola, et leur exploitation provient, pour la plupart (98%), des gisements de kimberlite.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.