Gambie: Le Procureur Général donne des explications sur le paiement des honoraires de 200.000 dollars

22 Avril 2021

Le Ministre de la Justice et Procureur Général de la Gambie, Dawda Jallow, affirme que le paiement d'honoraires est un acte légal en Gambie, tout en réitérant que le versement de 200.000 dollars était le paiement intégral des 18 mois d'arriérés que l'Organisation de la Coopération Islamique se devait de verser au groupe d'avocats Gambiens travaillant sur la plainte déposée devant la Cour Internationale de Justice pour le génocide présumé des Rohingyas de Myanmar.

Le Procureur Général a souligné un manque de compréhension du public concernant cette affaire le Mardi dernier lors d'une interview sur les antennes de West Coast Radio.

" Le versement d'honoraires est une opération légale et légitime en Gambie car elle est couramment pratiquée dans les sphères du gouvernement en ces temps présents. Les fonctionnaires et cadres du gouvernement reçoivent des honoraires lorsqu'ils prennent part à des séminaires ou ateliers de travail. Ces honoraires ne sont jamais remboursés. "

Le Ministre a expliqué que le montant total a été élevé à 200.000 dollars car le groupe d'avocats travaillant sur la plainte déposée devant la Cour Internationale de Justice (CIJ) n'avait reçu aucune indemnité depuis plus de 18 mois.

" Au cours des 18 derniers mois, le groupe d'avocats a travaillé sur la plainte déposée à la Cour Internationale de Justice. Mais ils n'ont pu recevoir leurs honoraires car les pays contributeurs au compte spécial mis en place n'ont pas respecté leurs engagements. Le groupe d'avocats a donc décidé de surseoir au paiement de leurs indemnités. "

" Ce versement est le premier paiement en gros entrepris après 18 mois de travail. Cela constitue le règlement des arriérés du groupe d'avocats. "

Un groupe de dignitaires du Ministère de la Justice est soupçonné d'avoir procédé au partage de ces indemnités. Le Ministre de la Justice a cependant déclaré que ces indemnités sont liées aux postes de responsabilité, et non aux individus.

Selon le Ministre de la Justice, le Procureur Général, le Notaire Général et quelques autres membres de l'équipe d'avocat sont les seuls bénéficiaires de cette indemnité.

" Dans ce cas particulier, le Procureur General est l'avocat principal tandis que le Notaire General est son adjoint. Ils sont secondés dans leur tâche par une équipe de deux ou trois autres avocats dont un issu de la juridiction locale et l'autre avocat Gambien travaillant pour la mission diplomatique Gambienne. C'est ainsi que les choses se déroulent d'habitude. "

Il a précisé que son prédécesseur, tout comme l'ancien Notaire Général, ont été indemnisés uniquement pour la période de travail complété avec le groupe d'avocats.

Jallow a déclaré qu'il a également été rémunéré pour sa période de travail avec le groupe d'avocats. Le Notaire Général actuel et les deux avocats issus de la juridiction locale ont également reçu leurs rémunérations.

Selon lui, le groupe travaillant en Gambie collabore étroitement avec le cabinet juridique s'occupant de cette affaire car la Gambie se doit en sa capacité de conseiller et de mentor d'analyser, examiner et approuver tous les arguments avancés. Cela implique, selon lui, une analyse minutieuse de documents de plusieurs milliers de pages. Une telle initiative nécessite des jours et des semaines de travail

Le Procureur General Jallow a indiqué qu'ils avaient reçu l'approbation de l'exécutif tout en soulignant que ces indemnités ont été payées par l'Organisation de la Coopération Islamique.

Il a affirmé que le Président n'a présenté aucune objection au versement de ces indemnités car elles proviennent de l'Organisation de la Coopération Islamique, ajoutant qu'il avait également consulté le Trésorier Général sur la légalité et les méthodes de paiement de ces indemnités.

Il a insisté sur le fait que ces indemnités n'ont jamais été versées dans un compte bancaire appartenant au gouvernement, mais ont été payées directement aux personnes bénéficiaires par l'Organisation de la Coopération Islamique.

Selon le Ministre, l'Organisation de la Coopération Islamique a déjà procédé au paiement de plus d'un million de dollars. Ces paiements pourraient faire l'objet d'une réévaluation car cette affaire est toujours en cours. Il a dit que le montant actuel est de 6 millions.

Darboe déclare que le Parti Démocratique Uni (UDP) fait face à des plans sournois visant à le disqualifier

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.