Sénégal: Conseil présidentiel sur l'insertion et l'emploi - La jeunesse à l'écoute de Macky

Les jeunes sont à l'écoute du Président de la République. Macky Sall va présider un conseil présidentiel sur l'insertion et l'emploi des jeunes ce jeudi 22 avril comme il l'avait annoncé lors de son discours du 3 avril dernier.

Après les émeutes de la faim, le Chef de l'Etat, Macky Sall s'était adressé aux Jeunes. Il soutenait les avoir écouté, entendu et compris. Ce jeudi 22 avril, il va d'ailleurs présider, au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), un conseil présidentiel sur le financement du Programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio- économique des jeunes.

Pourtant, depuis son arrivée à la tête du pays, le 25 mars 2012, Macky Sall a mis en place différents mécanismes de financement. Malgré tout, le chômage persiste chez les jeunes. «La lutte contre le chômage des jeunes nécessite aujourd'hui un nouvel élan, en raison de la crise économique sans précédent qui affecte tous les pays, développés et en développement», avait-il déclaré le 3 avril dernier.

Lors de ce discours, en veille de la célébration de l'anniversaire de l'indépendance de notre pays, Macky Sall a fait plusieurs annonces pour les jeunes. «J'ai décidé d'une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de F Cfa au moins, sur trois ans dont 150 milliards pour cette année. Ces ressources serviront à financer le Programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes qui sera issu du Conseil Présidentiel que je présiderai le jeudi 22 avril», avait fait savoir Macky Sall. Cette rencontre se tiendra en présence des responsables structures dédiées aux financements telles que l'ANPEJ, le FONGIP, l'ADPME, la DER/FJ, entre autres, des représentants des jeunes et de membres du gouvernement.

Parmi les annonces faites par le Président de la République, il y avait également le recrutement de «65 000 jeunes sur l'ensemble du territoire national, dans les activités d'éducation, de reforestation, de reboisement, d'hygiène publique, de sécurité, d'entretien routier et de pavage des villes, entre autres» avec «un quota spécial sera réservé au recrutement de 5000 enseignants pour le préscolaire, le primaire, le moyen et le secondaire, y compris les Daaras modernes et l'enseignement arabe».

En effet, cette opération de charme vis-à-vis des jeunes viendrait également des dernières manifestations qui ont lieu au Sénégal. Lors de ces émeutes nées de l'affaire Ousmane Sonko/Adji Raby Sarr, Macky Sall avait fait une sortie le 8 mars dernier pour apaiser les tensions. Dans son message adressé à la jeunesse, le Président de la République avait indiqué qu'il a compris les jeunes. «M'adressant à vous, les jeunes, je voudrais vous dire que je comprends vos inquiétudes et vos préoccupations. J'ai vu nombre d'entre vous sortir dans la rue pour exprimer la colère de votre mal-vivre ; parce que vous n'avez pas d'emploi ; parce que vous aspirez à un avenir meilleur ; parce que depuis un an de lutte anti pandémie covid-19, votre quotidien reste marqué par la morosité économique, les restrictions sociales et la limitation des espaces de loisirs et de détente.

Qu'une jeunesse confrontée à autant de privations exprime son mal-vivre me parait tout à fait compréhensible», avait déclaré le chef de l'Etat. Il avait ainsi reconnu «l'insuffisance» de certains programmes. «Je constate que tous les efforts jusque-là consentis, en matière de formation, d'emploi et de financement dédiés aux jeunes, à hauteur de 60 milliards de FCFA, pour la Délégation générale à l'Entreprenariat rapide des Femmes et des Jeunes, et de 40 milliards par an du Fonds de Financement de la Formation professionnelle et technique, restent encore insuffisants», avait tenu à préciser Macky Sall.

Et d'ajouter, «Qu'une jeunesse confrontée à autant de privations exprime son mal-vivre me parait tout à fait compréhensible». Aujourd'hui, le conseil présidentiel sur le financement du Programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio- économique des jeunes suscite beaucoup d'attentes chez les jeunes qui espèrent enfin voir le bout du tunnel. Même certains observateurs estiment qu'il s'agit juste de déclarations d'intention et ce que Macky Sall n'a pas pu faire en 9 ans, il ne sera pas capable de le réaliser en trois ans.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.