Afrique: CFC au service de l'avenir de l'Afrique

Casablanca — Casablanca Finance City (CFC), forte de ses valeurs, ses potentialités et ses infrastructures, se veut une place financière de premier plan qui est au service d'un avenir rayonnant pour l'Afrique.

Une mission que cette place veille à accomplir à la perfection en ne cessant de tisser des liens étroits avec les autres pays du continent et de séduire des entreprises africaines en vue de renforcer davantage son réseau.

Elle se targue, en effet, d'être un hub régional capable d'abriter une communauté d'affaires à la vocation continentale et ce, en proposant un cadre d'affaires aux normes internationales et des opportunités d'investissement hors pair.

D'ailleurs, le récent accord, acté, dans ce sens, date de moins de trois semaines, lorsque Casablanca Finance City Authority (CFCA) et l'Agence sud-africaine Wesgro (Agence officielle de promotion du tourisme, du commerce et des investissements pour la région du Cap et du Cap occidental) ont convenu de promouvoir les opportunités d'investissement au Maroc et en Afrique du Sud.

Ce nouvel instrument juridique, rappelons-le, ouvre la voie pour établir une plateforme ayant pour objectif de soutenir les entreprises dans leurs projets d'investissement respectifs, que ce soit en Afrique du Sud pour les sociétés marocaines ou dans le Royaume pour les sociétés sud-africaines.

Bien avant, CFC avait accueilli le Fonds Africa50 qui est un instrument conçu par la Banque africaine de développement (BAD) pour le financement des projets d'infrastructures visant la transformation structurelle du continent.

Aujourd'hui, avec la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), entrée en vigueur le 1er janvier dernier, la place financière casablancaise est appelée plus que jamais à saisir cette précieuse opportunité pour aller de l'avant et renforcer sa position à l'échelle continentale, voire même internationale.

C'est dans ce sens que Kamal Zine, consultant en Banque et Assurance à Paris, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que l'amélioration du climat des affaires et l'élargissement des offres proposées par CFC sont entre autres des leviers à activer et renforcer pour continuer à attirer des investisseurs désirant s'installer au Maroc et profiter des opportunités qui pourraient se présenter dans le cadre de la ZLECAF.

Le rôle du CFC, a-t-il soutenu, est aussi majeur dans la mobilisation des capitaux prévus dans le cadre du Fonds Mohammed VI pour l'investissement qui vise à contribuer au financement de projets d'investissement d'envergure, de renforcer le capital des entreprises et de soutenir les activités productives.

"La mise en place de proposition de valeurs adaptées aux secteurs choisis par le Fonds pourrait catalyser l'opérationnalisation des investissements et atteindre l'impact socio-économique escompté d'une manière rapide et efficiente", a estimé M. Zine.

Un rôle que la place CFC peut désormais jouer amplement, en particulier avec la réforme qui a été menée aux niveaux législatif et réglementaire via la mise en place de nouvelles mesures fiscales dans les lois de finances de 2020 et 2021, ainsi qu'à travers l'adoption du décret-loi n°2.20 665 du 30 septembre 2020 relatif à la réorganisation de CFC et de son décret d'application n°2.20.841.

Première communauté d'affaires à vocation africaine, CFC, qui offre à ses membres une proposition de valeur attractive et un accompagnement "doing business" de qualité visant à favoriser le déploiement de leurs activités sur le continent, compte plus de 200 entreprises internationales de renom qui couvrent pas moins de 50 pays africains.

La place financière dispose aussi de quinze partenariats avec les plus grands centres financiers internationaux à savoir, Londres, Bruxelles, Luxembourg, Paris, Barcelone, Francfort, Astana, Abu Dhabi, Beijing, Shanghai, Busan, Hong Kong, Singapour, Montréal et Toronto.

Cette année, elle a été désignée, par le "Global Financial Centres Index" (GFCI) qui est l'indice des centres financiers mondiaux, comme premier Centre Financier en Afrique, alors qu'en 2020, CFC a été sélectionné, par le "Global Green Finance Index" (GGFI), en tant que 1er centre financier vert en Afrique et au Moyen-orient.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.