Maroc: Afourer - Le Ramadan sous le signe du partage et de la solidarité

Afourer (Province d'Azilal) — Le Ramadan est par essence un mois de spiritualité, d'abstinence, de dévotion et de piété, mais c'est également une période de grande générosité, de partage, de cohésion et d'entraide.

A Afourer, cette petite commune de vingt mille âmes nichée au pied du Moyen Atlas, à quelques encablures de Beni Mellal, la solidarité s'exprime au quotidien, en ce mois de Ramadan, à travers des actions sociales multiples et variées au profit des démunis et des personnes en situation de précarité.

Véritable fer de lance de l'action sociale au profit des catégories vulnérables, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a donné le ton dès le premier jour de ce mois sacré avec la distribution d'aides alimentaires au profit de 863 familles modestes d'Afourer.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'opération de soutien alimentaire "Ramadan 1442" organisée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité et qui cible cette année trois millions de personnes dont 459.504 issues des zones rurales.

A une moindre échelle, la société civile, dans le cadre de son engagement citoyen en faveur des personnes dans le besoin, multiplie elle aussi les actions de bienfaisance sociale et les initiatives de soutien aux familles démunies en ce temps de pandémie.

En ce mois béni, fidèles à leurs traditions, plusieurs sont les ONG et les associations caritatives d'Afourer qui distribuent des paniers alimentaires ou offrent des repas de rupture du jeûne aux familles nécessiteuses, aux veuves, aux sans-abri et aux personnes âgées ou aux besoins spécifiques.

L'association Afaq (Horizons) pour le développement et la culture et l'association des jeunes volontaires pour l'action humanitaire, sociale et culturelle font partie de ces ONG d'Afourer qui s'activent beaucoup durant le mois sacré du Ramadan pour venir en aide aux familles modestes.

Depuis trois ans, ces deux ONG organisent une opération Iftar au profit des personnes démunies et mobilisent l'ensemble de leurs adhérents, le long de ce mois béni, pour pouvoir distribuer entre 140 et 160 repas de rupture du jeûne par jour.

Il est très important d'encourager les initiatives sociales et solidaires qui apportent joie, bonheur et réconfort aux personnes en détresse surtout en milieu rural, a indiqué la présidente de l'Association "Afaq" pour le développement et la culture, Nora Hassani.

"Grâce à une formidable équipe de bénévoles et aussi à la générosité des Marocains et aux dons de plusieurs bienfaiteurs, nous parvenons chaque Ramadan, à dessiner un sourire sur le visage d'un grand nombre de démunis parmi les habitants d'Afourer et des Douars avoisinants", a-t-elle dit.

Lors de la deuxième édition de l'opération Iftar qui a été organisée l'an dernier en pleine pandémie du nouveau Coronavirus, plus de 3.300 repas ont été distribués par le groupe du bénévolat d'Afourer. Ce dernier a également mené, en parallèle, une campagne de sensibilisation et de communication autour de la prévention de la pandémie et à la nécessité de se conformer au règles du confinement et de respecter les mesures et les gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires.

Pour sa part, Mohamed Himi, coordinateur du groupe des volontaires d'Afourer, a mis en relief dans une déclaration à la MAP, l'importance de l'implication de la société civile dans de telles initiatives qui dénotent les nobles valeurs de l'Islam, une religion de compassion, de bienfaisance, d'empathie et de respect de la dignité humaine.

"De telles actions participent au renforcement de la cohésion sociale, à la dissémination et à l'ancrage des valeurs de partage et d'engagement sociétal en faveur des personnes défavorisées", a-t-il ajouté.

Cette ribambelle de générosité et cette marque d'affection et d'attention envers les démunis en disent long sur l'attachement des Marocains aux valeurs de l'entraide et de la solidarité en ce mois béni où les bonnes actions sont doublement rétribuées.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.