Cameroun: PNDP et CVUC - Les bases d'une nouvelle coopération

Au cours d'une séance de travail mardi dernier, les deux entités ont échangé leurs visions sur l'amélioration de l'appui au développement local.

La rencontre de mardi dernier entre le Programme national de développement participatif (PNDP) et l'association des Communes et villes unies du Cameroun (CVUC), à Yaoundé, avait deux objectifs principaux. D'abord, il s'agissait de passer en revue la coopération entre les deux entités. Le PNDP assiste les communes depuis 14 ans de diverses manières. A son actif, « un certain nombre d'infrastructures, une philosophie de développement participatif, ainsi que des formations pour nos cadres », énumère le président national des CVUC, Augustin Tamba, par ailleurs maire de Yaoundé VII. Plusieurs municipalités ont également bénéficier de l'appui du PNDP dans l'élaboration de leurs plans communaux de développement, véritable boussole qui permet aux maires de mieux répondre aux besoins de leurs populations.

Après ce tour d'horizon, les deux parties se sont engagées sur les voies d'amélioration de leurs relations pour l'avenir. En effet, même si beaucoup a déjà été fait, le nouveau leadership des CVUC nourrit de grands projets dans le cadre de cette coopération. « Un nouveau Code de la décentralisation permet à notre organisation d'assurer d'autres missions pour accompagner l'activité des communes sur le terrain. Nous avons mis un panorama global en place pour échanger et voir ce qui peut être amélioré et comment on peut avoir une plateforme permanente de concertation pour réfléchir ensemble, afin de regarder dans la même direction », expose Augustin Tamba.

Le PNDP, par la voie de son coordonnateur national, Marie Madeleine Nga, a exprimé sa satisfaction suite à cette visite. C'est en effet la première fois que le président des CVUC se rendait au siège de cet organe. Ce qui augure une montée en puissance des rapports entre les deux partenaires.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.