Congo-Brazzaville: Matadi - Pathy Nzuzi dément les rumeurs sur le monnayage d'accès des poids-lourds avant 22 h

Indiquant que l'argent payé concerne d'autres taxes, le maire de la ville appelle des conducteurs des véhicules poids-lourds qui ont payé pour entrer dans la ville portuaire avant l'heure indiquée à saisir la justice pour mettre hors d'état de nuire ceux qui s'adonneraient à ce prélèvement illégal.

Le maire de la ville de Matadi, Pathy Nzuzi wa Makengedi, a balayé, le 20 avril, d'un revers de la main les rumeurs sur une rançon payée par des chauffeurs des véhicules poids-lourds au niveau du pont Mpozo où ils stationnent en attendant 22 h, pour accéder dans la ville portuaire, avant l'heure indiquée. A en croire cette autorité politico-administrative, il n'y a jamais eu de monnayage pour l'entrée de ces gros véhicules à Matadi. Rejetant cette allégation, le maire de la ville de Matadi souligne que la somme payée ne concerne pas l'accès des véhicules dans la ville mais plutôt d'autres taxes. « Ici à Mpozo, on ne paye rien. Mais lorsque vous déchargez sur l'emprise, là vous payez les 25 mille francs congolais. Ça s'appelle occupation temporaire d'emprise. Ça, vous devez vous référer à la nomenclature de la ville », a-t-il indiqué à radiookapi.net.

Pathy Nzuzi wa Makengedi, cité par la radio onusienne, invite, par ailleurs, tout conducteur qui aurait payé avant d'accéder à la ville, à saisir la justice conformément à l'arrêté urbain signé depuis le 16 février 2021 interdisant l'entrée dans la ville portuaire des véhicules à gros tonnage avant 22 h. « Donc si quelqu'un donne de l'argent ici à Mpozo pour entrer dans la ville de Matadi, ce qu'il vient de commettre une infraction de corruption. Et moi, je vais que quelqu'un qui a payé 25 mille francs congolais à Mpozo auprès des agents de la mairie, qu'il saisisse les cours et tribunaux », a dit le maire de Matadi.

Il est rappelé que l'arrêté interdisant l'entrée dans la ville portuaire des véhicules à gros tonnage avant 22 h a été pris pour remédier aux problèmes des embouteillages, afin d'assurer la fluidité de la circulation dans la ville de Matadi.

La radio onusienne citant des sources locales annonce que, depuis le 22 février, date du début de l'application de cet arrêté interdisant l'accès avant 22 h des véhicules à gros tonnage dans la ville de Matadi, la rumeur circule sur le monnayage de l'accès de ces véhicules dans la ville avant l'heure indiquée. Selon ces rumeurs dont radiooakpi.net fait échos, le service de la mairie commis à l'entrée de la ville conditionne le passage de ces engins à 25 mille francs congolais, l'équivalent de douze dollars américains.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.