Maroc: La Kasbah de Taourirt - la réhabilitation pour raviver l'héritage historique

Ouarzazate — L'un des endroits prisés par les visiteurs de la province de Ouarzazate est incontestablement la Kasbah de Taourirt, un monument exceptionnel, témoin de la profondeur de l'histoire et du patrimoine marocain authentique édifié par les ancêtres.

Nichée au cœur de la ville de Ouarzazate, cette Kasbah est très appréciée par les visiteurs de cette cité, curieux de découvrir la civilisation marocaine et une partie de son histoire lointaine, dont la Kasbah s'érige comme témoin de certains de ses épisodes, d'autant qu'elle informe sur une phase importante de l'histoire rayonnante de Ouarzazate et ses environs.

Cet emplacement au milieu de la ville n'a pas été choisi arbitrairement. Il était en fait un carrefour incontournable pour les caravanes commerciales visitant le sud-est afin de vendre leurs produits et marchandises ou de les transporter vers d'autres régions du Maroc et des pays voisins.

La Kasbah qui a été construite au 19ème siècle comprend, en particulier, de nombreuses résidences et anciens bâtiments historiques, dont une salle de réception, quelques tours et écuries, des fours et des ruelles étroites.

Mohamed Bousalah, directeur de la restauration et de l'emploi du patrimoine architectural dans les zones atlasiques et subatlasiques, a souligné dans une déclaration à la Map, que la Kasbah historique de Taourirt est l'une des plus importantes Kasbahs pilotes du sud-est marocain, indiquant qu'elle a joué un rôle majeur sur le plan historique et économique depuis sa construction jusqu'à l'indépendance du Maroc.

M. Bousalah a insisté que ce monument historique qui est l'une des plus grandes Kasbahs du Maroc en termes de superficie a été construit en adoptant des techniques dont le matériau de base était dérivé de "terre compactée" et de matières premières locales, notant que cette Kasbah constitue, en plus de la Kasbah d'Aït Benhadou, l'une des attractions touristiques les plus importantes de la région sud-est.

S'agissant de la mise en valeur de ses richesses architecturales, il a mis en exergue les tentatives visant à montrer ses particularités, d'autant que ce monument était destiné au logement d'une famille de premier plan dans une étape historique au Maroc, ajoutant que ses atouts peuvent être exploités dans plusieurs domaines, notamment dans le secteur du tourisme ou les volets administratifs et culturels.

M. Bousalah a rappelé que cette Kasbah historique a connu de nombreuses interventions en termes de restauration afin de lui redonner son lustre d'antan, expliquant dans ce sens qu'environ 70 pc de celle-ci ont déjà été restaurés, alors qu'il reste encore environ 30 pc, comprenant la partie nommée «Dar Al Caid» qui constitue le noyau et le cœur de la Kasbah, faisant remarquer à cet égard que des discussions sont engagées pour créer un centre dédié au patrimoine et aux oasis marocains.

Dans le cadre du programme de valorisation durable des Ksours et Kasbahs dans la province de Ouarzazate, la kasbah a fait l'objet de processus de restauration et de réhabilitation à travers une convention-cadre de partenariat portant sur le financement de projets visant l'intégration économique et le renforcement des capacités dans ce palais, et ce dans le but de soutenir et accompagner la réalisation de projets d'économie sociale qui renforceraient le dynamisme de l'intégration socio-économique des groupes cibles parmi la population de Ksar Taourirt.

La convention, qui lie le ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville (Programme de valorisation durable des Ksours et kasbahs au Maroc), l'Ecole nationale d'Architecture de Marrakech, la préfecture de la province de Ouarzazate, le Conseil provincial et la commue de Ouarzazate, a pour objectif aussi d'intégrer ce ksar dans son environnement économique.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du programme de mise en œuvre de la valorisation durable des Ksours et Kasbahs de la province de Ouarzazate, qui vise à améliorer les conditions de vie économique et sociale au profit de la population locale, et à créer un cadre favorisant l'appropriation par les acteurs locaux des acquis du processus de valorisation durable des habitations en terre battue et du patrimoine formé par les Ksours et les Kasbahs.

Ce travail s'appuie sur une méthodologie basée sur la coordination et l'unification des efforts de tous les acteurs du développement, de leurs initiatives et interventions liées au développement des Ksours et Kasbahs, le tout sur la base d'une vision unifiée et avec la participation de la population locale, qui est accompagnée afin de renforcer ses capacités et créer des activités génératrices de revenus à son profit.

Les promoteurs du programme s'attendent à ce que seize ksars et kasbahs soient réhabilités dans le cadre d'opérations pilotes, avec l'implication effective des acteurs locaux, un effort qui porte aussi sur le renforcement des capacités de ces acteurs pour une participation efficace au développement durable des ksours et kasbahs, en plus de l'élaboration d'une stratégie et d'un programme intégré de valorisation durable de ce patrimoine historique à l'horizon 2025.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.