Congo-Kinshasa: Papa Wemba Forever - Abidjan et Kinshasa rendent hommage à l'icône de la rumba

Les deux capitales africaines toutes deux très attachées à la mémoire de l'illustre chanteur disparu vont, chacune de son côté, commémorer, le 24 avril, la cinquième année du décès inopiné du « Maître d'école » sur la scène du Festival d'Anoumabo en Côte d'Ivoire.

Organisée sous le haut patronage de l'ambassade de la RDC en Côte d'Ivoire, la commémoration de cet événement aussi tragique que mémorable survenu il y a cinq ans est prévue autour d'une programmation spéciale. Diverses manifestations se tiendront à cet effet au lieu même où s'est écroulé le grand baobab de la musique congolaise, tel un vaillant soldat au front, devant son micro, chantant Est-ce que ?, un de ses anciens tubes. Lieu baptisé l'année suivante Place Papa Wemba.

Vont donner le ton deux parties de foot, prévues entre 10h-11h30, opposant deux paires d'équipes. Il s'agit des Léopards d'Abidjan, composés de la communauté congolaise d'Abidjan, contre les membres de l'AARCI (Amicale des amis de la rumba en Côte d'Ivoire) et l'équipe des sapeurs contre celle des jeunes d'Anoumabo. Ce quartier de la commune Marcory plus célèbre que jamais depuis la disparition de Mwalimu sur la scène de son festival, le Femua (Festival des musiques urbaines d'Anoumabo), alors même qu'il en était la tête d'affiche et en assurait la clôture.

En plein milieu de la journée, de12h00 à 13h00 est annoncée une messe de suffrage à la Place Papa-Wemba d'Anoumabo. Et de 13h00 à 16h00 est prévu un moment convivial où le comité d'organisation entend convier les différentes équipes et ses invités au partage d'un repas et de rafraichissements avec les jeunes d'Anoumabo. Il y sera associé des activités animées par les jeunes d'Anoumabo autour des chants, danses et une parade de sapeurs.

Hommage artistique

Un hommage artistique est censé clore la journée à la suite de ceux rendus par les officiels. Les allocutions attendues à l'occasion sont celles du maire de Marcory, l'ambassadrice de la RDC en Côte d'Ivoire, le commissaire général du Femua. Et pour boucler la boucle, le mot de circonstance de Zacharie Bababaswe, chef de la délégation de Kinshasa conviée à l'événement et celui du Cardinal Ekumany, représentant à la fois de Papa Wemba et Viva La Musica en Côte d'Ivoire, souligne le programme de la célébration.

Cerise sur le gâteau, subséquent au dépôt de gerbes de fleurs, l'hommage artistique portera sur une interprétation du répertoire de Papa Wemba. Des artistes congolais à l'instar de Laëtitia Lokua et José Lenga mais aussi la rappeuse ivoirienne Nash qui chanta en featuring avec Papa Wemba Sapologie, un titre dédié à la sape. Une cérémonie en l'honneur au grand sapeur que fut Papa Wemba de son vivant ne peut pas s'imaginer sans une parade de sapeurs. Pas étonnant que des sapeurs soient tout naturellement aussi associés à l'événement ainsi que des humoristes. Il y aura notamment Ali Asgar, Wassala petit Mangobo, Cesar Uomo, JB Mitsiono et Ingénieur Douglas.

Du côté de Kinshasa, rien de vraiment officiel n'est prévu sinon que la famille de l'illustre disparu a, elle, choisi de faire les choses dans la sobriété le 24 avril. En matinée, à 9h, la veuve Marie-Rose Amazone, sa progéniture et la famille Shungu vont, en compagnie des membres de la Fondation Papa-Wemba ont, comme à l'accoutumée, prévu un recueillement devant sa tombe et d'y déposer des gerbes de fleurs. Ils invitent ensuite les proches et autres mélomanes à la messe de suffrage à la Paroisse Saint-Joseph de Matonge à 15h. L'office religieux sera suivi d'un cocktail dans la cour du Complexe scolaire Monseigneur Moke à quelques pas de l'église. L'on signale nénamoins qu'il s'agit là du lancement des cérémonies à venir qui se tiendront d'ici à juin pour commémorer le cinquième anniversaire de la disparition de feu Shungu Wembadio Pene-Kikhomba, alias Papa Wemba, Bakala dia Kuba.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.