Burkina Faso: Xe édition du Salon international de l'étudiant - Une vitrine pour l'insertion professionnelle

Le Salon international de l'étudiant(SIE) s'est ouvert, le jeudi 22 avril 2021, au pavillon du Soleil Levant situé sur le site du SIAO. Durant trois jours, les étudiants sont invités à venir découvrir les opportunités pour une meilleure formation professionnelle.

Des milliers d'étudiants sont attendus au pavillon du Soleil Levant pour découvrir les opportunités que leur offre le monde de la formation professionnelle. Cette aubaine leur est offerte à l'occasion de la Xe édition du Salon international de l'étudiant (SIE) qui se tient, du 22 au 24 avril 2021.

Pour cette édition, les organisateurs ont décidé de placer le SIE sur le thème : «Digitalisation de la formation ». A l'ouverture du SIE, Moïse Somé, membre du comité d'organisation a expliqué que l'objectif du salon est de créer une passerelle entre les étudiants et le monde de l'emploi, de permettre aux étudiants de toucher directement du doigt le monde de l'emploi et de leur permettre aussi de côtoyer les décideurs. « Ce salon leur permet de rencontrer les décideurs et d'aller à la recherche de l'emploi », a affirmé M. Somé.

S'exprimant sur le choix du thème du sous thème : « La formation aux métiers de l'industrie minière », il a signifié que depuis quelques années, le Burkina Faso connaît un boom minier et beaucoup d'écoles ouvrent des filières « mine ». C'est l'occasion pour les étudiants de rencontrer les acteurs de ce domaine. « Car, c'est l'un des milieux les plus fermés au Burkina », a reconnu Moïse Somé.

Cette Xe édition du SIE est placée sous le patronage du président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, la présidence d'honneur du ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré et le parrainage du directeur-pays de IAMGOLD Essakane S.A, Tidiane Barry.

Le représentant du directeur-pays de IAMGOLD Essakane S.A, le Directeur des ressources humaines (DRH), William Ouédraogo, ce salon est devenu un rendez-vous incontournable de la communauté académique du pays. Pour lui, la digitalisation de la formation est un défi majeur, mais également une opportunité dans ce contexte de COVID-19.

« L'actualité nous démontre chaque jour, un monde interdépendant avec de nouvelles passerelles entre les domaines y compris entre filière professionnelle et le secteur de l'éducation », a expliqué M. Ouédraogo.

Développer le pays

Il a fait savoir que IAMGOLD Essakane S.A est disposé à poursuivre ses efforts afin d'établir des partenariats avec des écoles de formation comme elle le fait depuis plusieurs années. « Essakane S.A a toujours accompagné la formation des jeunes. Ceci est crucial pour nous. Car, nous estimons que le développement de l'expertise nationale et l'amélioration de l'employabilité passe par la formation. Au-delà de l'objectif du salon qui est de guider les futurs bacheliers et les étudiants dans le choix de la formation et de l'orientation professionnelle, dans ce lieu d'échanges se forgent également des femmes et des hommes de demain », a signifié le représentant du directeur pays de IAMGOLD Essakane S.A.

Au nom du président de l'Assemblée nationale, Antoine Zongnaba a traduit son engagement à accompagner les initiatives de la jeunesse burkinabè. « Le président de l'Assemblée nationale va continuer à accompagner le SIE dans son initiative qui vise à promouvoir les étudiants burkinabè et à les accompagner dans leur insertion professionnelle », a clamé M. Zongnaba.

Il a estimé qu'il est important pour l'Assemblée nationale de soutenir le SIE afin d'avoir des professionnels engagés pour le développement du Burkina Faso. Moïse Somé, membre du comité d'organisation du SIE, a lancé un appel aux sponsors, aux autorités, de soutenir le salon afin d'accompagner les jeunes à la recherche d'emplois.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.