Cote d'Ivoire: Saison des pluies 2021 - L'ONPC et ses partenaires préparent la riposte contre les catastrophes

Les participants ont harmonisé les points de vue et propositions qui seront à la disposition du gouvernement.

Pour mieux préparer la riposte contre d'éventuelles catastrophes à l'occasion des prochaines pluies diluviennes en cette année 2021, l'Office national de la protection civile (Onpc) a convié ses partenaires à une réunion dans ses locaux sis à Cocody-Riviera (Abidjan), le mercredi 21 avril 2021.

Il s'agissait pour les participants de réactiver le Comité qui avait été mis en place en 2020 pour juguler la crise née des différentes inondations pendant la saison des pluies à Abidjan et à l'intérieur du pays. « Il faut dire que ces dernières années, avec le changement climatique, on assiste à des pics de pluies surtout dans le mois de juin. Elles ont entraîné d'importants sinistres et dégâts en 2019 et 2020. Il y a même eu des morts. On ne veut plus assister à cela. C'est la raison pour laquelle les ministres nous ont demandé de réactiver ce comité interministériel pour prévenir les catastrophes ». Telle est la déclaration faite par le directeur de cabinet adjoint du ministre de l'Assainissement et de la Salubrité, Simy Gildas, qui dirigeait les débats.

Les échanges, selon lui, ont permis d'harmoniser les points de vue et propositions qui seront transmises à la hiérarchie, afin d'éviter des « situations regrettables ».

Amara Sanogo, directeur général de l'Office national de l'assainissement et du drainage (Onad), présent à cette rencontre, a, d'entrée, donné les raisons qui expliquent les inondations auxquelles les Ivoiriens et notamment les Abidjanais sont confrontés.

« C'est l'insuffisance des ouvrages. Et depuis un moment, l'Etat s'est engagé à les multiplier autant qu'il le peut. Il y a également le problème de l'incivisme des populations qui continuent de contrarier nos actions par le jet des ordures et toutes sortes d'objets dans nos canalisations. Il y a aussi l'occupation du sol. Des endroits où il ne faut pas habiter ou construire sont malheureusement habités », a détaillé le patron de l'Onad, avant d'appeler à un changement de comportement.

Concernant la saison des pluies de cette année 2021, M. Amara Sanogo se veut rassurant. Selon lui, sa structure a entrepris de nombreuses opérations de libération des emprises pour permettre à l'eau de circuler normalement. Et ce, dans le cadre des opérations "présaison des pluies" qui consistent à identifier depuis un an en arrière, les actions qu'il faut implémenter pour l'entretien des ouvrages primaires et secondaires.

Quant au directeur général de l'Onpc, Amankou Kassi Gabin, il a souligné que les actions actuelles s'inscrivent dans une continuité. Elles impliquent les préfets de l'ensemble des départements et régions de Côte d'Ivoire. « Ce n'est pas une action isolée, c'est un programme d'ensemble du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité », affirme-t-il.

L'occasion a été saisie pour faire le bilan de l'année 2020 : 540 victimes dont 27 décédées dans les inondations ; de nombreux dégâts matériels et infrastructures endommagées ; les voies de circulation coupées et des habitations détruites par les eaux.

Il faut indiquer qu'à l'issue des discussions, un cadre de travail a été mis en place pour compiler les différentes propositions dans un document. Lequel sera remis au gouvernement. En plus de l'Onad, l'Onpc, le ministère de l'Assainissement et de la Salubrité, les participants étaient issus de certaines structures et ministères, entre autres, le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique, le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, du District autonome d'Abidjan et des mairies d'Abidjan.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.