Afrique du Nord: Le président Sahraoui, Brahim Ghali, évacué d'urgence en Espagne

Algerie Presse Service
Brahim Ghali, né en 1946, est un militant indépendantiste sahraoui, élu président de la République arabe sahraouie démocratique et du Front Polisario le 9 juillet 2016

A en croire plusieurs médias internationaux dont le très populaire hebdomadaire "Jeune Afrique", paraissant à Paris, le président Sahraoui et chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a été évacué d'urgence en Espagne le 21 avril au soir; où il a été admis à l'hôpital de Logrono, près de Saragosse en Espagne.

Selon Jeune Afrique, «le président qui souffrirait d'un cancer de l'appareil digestif depuis plusieurs années, a été d'abord hospitalisé à Tindouf».

Sur place, le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Saïd Chengriha, lui aurait rendu visite, selon la même source. Il a ainsi été question de son transfert en Allemagne, «qui aurait refusé de l'accueillir», souligne le magazine.

C'est finalement en Espagne, que Brahim Ghali a été transféré et admis à l'hôpital sous un faux nom, indique pour sa part le site El Noticiario, vu l'existence de plusieurs plaintes déposées contre lui auprès de la Justice espagnole pour violation des droits de l'homme.

Par ailleurs, le site espagnol, El Noticiario, croit savoir que Brahim Ghali souffre de "graves difficultés respiratoires" et serait atteint par la COVID-19.

«Une équipe de médecins algériens a accompagné le leader sahraoui à Saragosse, à bord d'un avion médicalisé affrété par la présidence algérienne», poursuit pour sa part Jeune Afrique, notant que Brahim Ghali a eu l'assurance qu'il ne sera pas inquiété par la justice espagnole qui dispose de plusieurs dossiers à son encontre pour violation des droits de l'homme.

A La Une: Mauritanie

Plus de: ANI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X