Togo: La Fondation Konrad Adenauer Stiftung veut favoriser l'accès des femmes aux ressources

La Fondation Konrad Adenauer Stiftung (KAS) a réuni ce Jeudi 22 Avril 2021 à Lomé (Hôtel Onomo), une quinzaine d'actrices de développement, dans un forum économique placé sous le thème "La place de la femme dans l'économie du Togo" dans le but de partager leurs bonnes pratiques et d'identifier les points de blocage qu'elles rencontrent dans leurs pays.

De retour au Togo, après plusieurs mois d'absence en raison de la pandémie, la Fondation dont la base régionale est à Abidjan en Côte d'Ivoire, s'engage à mettre en exergue le potentiel économique de la femme qui est une actrice cruciale de développement.

Dans son discours d'ouverture, le Représentant Résident de Konrad Adenauer Stiftung, et Directeur du « Programme Dialogue Politique en Afrique de l'Ouest », Florian Karner, s'est adressé aux participantes en s'appuyant sur les actions inédites menées par les femmes dans les États de l'Afrique de l'Ouest.

« Au nom de la Fondation, vous comme femmes vous occupez une place primordiale dans la vie des pays de l'Afrique de l'Ouest plus particulièrement au Togo à la vue de l'importance votre rôle dans le tissu socio-économique. La femme est une actrice cruciale de développement de nos États, en effet, c'est celle qui est au four et au moulin pour assurer un meilleur quotidien à la famille. De ce fait, elle est toujours sur le front. C'est ça qu'on oublie souvent. Quand on parle de rôle économique, on pense à l'emploi, au travail, mais souvent ce sont des femmes qui sont des gestionnaires principales des familles, c'est autre boulot supplémentaire. En effet, en plus d'être mère de plusieurs enfants, la femme est une actrice de premier ordre et cela se vérifie dans tous les secteurs de l'économie de votre pays », a-t-il confié.

Jamais appréciées à leur juste valeur, malgré le travail acharné et les efforts qu'elles fournissent au quotidien pour le développement du pays, la place des femmes est sous-entendue, ainsi à travers ce thème, le rôle de la femme doit être valorisé. « Le thème de ce forum, la place de la femme dans l'économie au Togo un titre général mais on ne peut pas s'arrêter à répéter le rôle crucial de la femme dans l'économie. Bien que souvent vous soyez reléguées au second rang, du fait des pesanteurs socio-culturelles, la femme déploie des efforts considérables pour mener des activités économiques non seulement de faire sortir la famille de la précarité mais la grande famille. Cependant, votre rôle n'est pas assez valorisé ni encadré d'une manière positive. Et la femme peine à accéder au facteur de production souvent la terre et financement pour mener une activité génératrice de revenus. Toute l'importance de cette rencontre se veut un cadre de réflexions et de discussions visant à proposer des solutions, pour enfin permettre à la femme togolaise de jouer pleinement son rôle d'actrice de développement et de créatrice de richesse », a fait savoir Florian Karner.

A l'en croire, la Fondation attend des participantes à cette rencontre, des propositions et recommandations qu'elle se chargera de porter à l'attention du gouvernement et tout cela dans un cadre très positif et constructif pour donner ce sentiment, cette température de la base qui peut servir à des décisions politiques.

Présent à la cérémonie d'ouverture des assises, ensemble avec sa collègue de la Commune de Dankpen 2, Mme Nare Tanma Tittor, le Maire de la Commune de Golfe 1, Joseph Gbloèkpo Koamy Gomado, posant son regard sur ce thème d'intérêt général qui fait l'objet d'échange, est revenu sur le rôle joué par les Nana Benz dans l'histoire économique du Togo.

« Nous sommes en Afrique, sans la femme on est rien. Dans l'histoire récente du Togo, c'est la femme qui détient le pouvoir économique à travers les nanas Benz ; la femme togolaise incarne toujours ce dynamisme et puis cela nous ne pouvons pas laisser la femme à l'écart de l'économie togolaise. C'est dans ce cadre que nous pouvons saluer ce forum qu'organise la Fondation Konrad Adenauer. Je crois qu'avec ces 2 jours, le partage des expériences va permettre à la femme togolaise de renforcer encore plus l'économie togolaise. Je crois que ça va rejaillir sur les autres secteurs », a-t-il aussi formulé comme vœu.

L'atelier prend fin ce Vendredi 23 Avril 2021.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.