Togo: Vivement 2030

24 Avril 2021

En 2019, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a enregistré 229 millions de cas de paludisme dans le monde.

L'Afrique représente 95 % de ce total, soit 215 millions, et comptabilise 94 % des 409.000 décès.

Les enfants de moins de 5 ans constituent le groupe le plus vulnérable.

La lutte contre la pandémie de la Covid-19 et le ralentissement de l'approvisionnement en matériel médical et de prévention pèsent fortement sur les systèmes de santé et se traduisent par une augmentation des cas dans plusieurs pays en 2020, alerte l'OMS.

La Journée mondiale de lutte contre la malaria aura lieu dimanche.

L'occasion pour les autorités togolaises de rappeler l'objectif de parvenir à zéro palu en 2030.

'Le Togo a mis en place une stratégie global qui comprend, la prévention, la lutte anti vectorielle avec l'utilisation des moustiquaires et la surveillance', explique Tinah Atcha-Oubou, directeur du programme national de lutte contre le paludisme.

Selon l'OMS, le Togo fait plutôt mieux que certains autres pays. L'incidence a régressé de plus de 25% entre 2015 et 2018 et la mortalité a chuté de 8% sur la même période.

La létalité chez les adultes et passée de 6,5% à 3,5% chez les enfants de moins de 5 ans en 3 ans.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X