Togo: Gérald Akoumey, le cœur de ses anciens camarades du Mouvement Les Sentinelles de la République saigne !

Ancien coordonnateur du Mouvement Les Sentinelles de la République, ancien Secrétaire administratif puis Secrétaire général du Parti Les Démocrates, et dernièrement président du mouvement « La Patrie d'Abord », Gérald Akoumey, acteur de la scène politique et acteur de la société civile togolaise, a tourné dos aux vivants hier Vendredi 23 Avril 2021. Il était souffrant depuis un moment suite à une crise d'AVC. Entre temps, un SOS a été lancé pour l'aider à poursuivre sa rééducation. Mais finalement, il a perdu son dernier combat, celui contre la mort.

Anciens amis de lutte du défunt, les responsables du mouvement Les Sentinelles de la République n'ont pas manqué à leur devoir de mémoire et d'hommage. C'est d'abord le Coordonnateur adjoint de ce mouvement, qui a fait son cheminement aux côtés des partis politiques de l'opposition togolaise, lors des mouvements de politiques de protestation contre le régime de Faure Gnassingbé, suite à l'éclatement de la crise d'après 19 Août 2017, le désormais adjoint au Maire de la Commune de Lacs 3, Emmanuel Gnagnon, qui y est allé de ses mots pour saluer la mémoire du défunt. « C'est avec une peine insoutenable que j'ai appris en fin de matinée de ce 23 avril le décès de Gérald Akoumey, un frère de lutte pour l'alternance et pour l'État de droit au Togo. Sa mort est le signe de la tragédie d'une jeunesse aux espoirs brisés », ce sont là des mots qu'il a laissé sur son compte twitter.

Et le Secrétaire général de ce même mouvement (Les Sentinelles de la République), lui-même, aujourd'hui adjoint au Maire de la Commune de Golfe 1, Espoir Koudjodji, n'a pas été du reste. Dans des mots laissés sur son compte Facebook, sous l'intitulé « in Memoriam Geral Akoumey », on pouvait lire, « Fais de l'Éternel tes délices et il te donnera ce que ton cœur désire", voilà l'un des derniers messages que j'ai reçus, il y a seulement 04 jours de Gérald Adodo Akoumey. C'est avec une immense douleur que j'ai appris la triste nouvelle de son décès dans la matinée de ce 23 avril 2021 ». Et dans la suite de ces écrits, y sont inscrits, « je retiens de l'homme, un citoyen fortement engagé pour le changement démocratique, qui fonde un espoir justifié sur le rôle capital que doit jouer la jeunesse, tous bords confondus, pour l'avènement d'un Togo nouveau, prospère, et dont la gestion profite à tous. Les nombreuses initiatives citoyennes qu'il a su mettre en place, notamment, "Les Sentinelles de la République" qui regroupe des jeunes d'horizons divers, le mouvement "La patrie d'abord" et bien d'autres, réconfortent sa conviction que le "Togo passe avant tout" et que la jeunesse, frange importante de la population togolaise, reste et demeure "la solution ", selon ses crédos. Évitant toujours de s'enfermer dans le carcan du militantisme partisan, il n'a cessé jusqu'à son dernier souffle d'inviter à penser "nation", et à travailler pour l'intérêt général ».

Et, conclut Espoir Koudjodji, « Grosse perte pour la jeunesse engagée, Gerald a joué sa partition ! ».

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X